Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #184] Grace and Fury, une dystopie sur la condition de la femme

– Grace and Fury, tome 1 : Fleurs de Fer –

« Pour toutes celles à qui on a dit de s’asseoir et de se taire… et qui sont restées debout. »

grace-and-fury-tome-1-fleur-de-fer-5001441Auteur : Tracy Banghart

Éditeur : Hachette

Genre : Dystopie

Date de Parution : 26 septembre 2018

Prix : 9,90€ (broché), 7,99€ (numérique)

Nombre de Pages : 360 pages


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce que j’ai vu qu’ils sortaient enfin le second tome et ça m’a donc motivé à enfin découvrir cette histoire qui n’avait que de très bon retour.

L’Objet Livre : La nouvelle version est canon tout d’or vêtu ! Je la trouve encore plus belle que la précédente 😉

dorian-mongel-PuRFKwR4B2o-unsplash

Mon avis : Dans cette histoire, on va suivre deux sœurs dont l’une a été élevé afin de devenir une Grace, une jeune fille de bonne société en somme, qui sait se tenir, avoir de la conversation, jouer d’un instrument, savoir broder etc pour qu’à l’age requis, elle soit mise en compétition avec d’autres jeunes filles pour gagner les faveurs de l’Héritier et ainsi être sélectionnée pour ensuite qu’il jouisse de ses Graces comme bon lui semblera. C’est le rôle de Serina. Sa sœur Nomi est destiné à devenir sa suivante, celle qui l’habille, la coiffe et la maquille. Mais arrivé au palais, les choses ne se vont pas du tout se passer comme prévu.

stories--BqB2zptPQo-unsplashPour moi, c’est une très bonne dystopie qui aborde une thématique importante : la condition de la femme. En effet, les femmes n’ont même pas le droit d’apprendre à lire ! C’est plutôt la politique du « sois belle et tais toi ». Mais c’est aussi un roman féministe où la révolte gronde. A trop vouloir mettre les femmes en cage, elles vont finir par se rebeller. On se rend compte au fur et à mesure que les hommes ont finalement peur des femmes et de leur intelligence. Il y a aussi quelques similitudes avec la saga « La Sélection » de Kiera Cass puisque les Graces sont mises en compétition pour gagner les faveurs de l’héritier. Mais l’histoire de Grace and Fury reste pour moi beaucoup plus sombre et adulte.

On va alterner entre les deux points de vue des deux sœurs. Le résultat est captivant car chacune vit les choses à sa manière dans deux mondes complètement différents. Serina est une fille très calme et posée tandis que Nomi est plutôt sauvage et indisciplinée. Elles vont être chacune propulsées dans un monde qui ne leur correspond pas du tout et vont devoir réfréner leur nature pour survivre. On a beaucoup de suspense, aucune longueur, ça se lit vraiment tout seul. Les personnages qui gravitent autour de Serina et Nomi sont eux aussi très intéressants et nous révèlent quelques surprises.

Maintenant, je n’ai qu’une hâte, lire le tome 2 ! Il va faire partie de mes prochaines lectures 😉

pascal-muller-xjlSSH-tcuI-unsplash

NOTE : 5 / 5

Coup de cœur pour cette super dystopie !


– Citations –

« Les femmes n’avaient pas le droit de lire.
Les femmes n’avaient pas le droit de choisir leur mari, leur métier, leur avenir.
Pas le droit de plonger pour pêcher des perles ou vendre des biens au marché pour aider leur famille.
Pas le droit de se couper les cheveux à moins qu’un homme ne le leur demande.
Pas le droit d’avoir des idées.
Pas le droit de choisir. »

« Dans toutes les histoires, les femmes abandonnent tout, dit Maris d’une voix étranglée. On est censées céder, toujours. Et ne jamais se battre. Pourquoi, à ton avis ? — Parce qu’ils ont peur de ce qui se passerait si on le faisait. »

« – Mon père répétait souvent que l’oppression n’est pas un état définitif. C’est un poids que l’on porte jusqu’à ce qu’il devienne trop lourd… et qu’on s’en déleste. Cela ne se fait pas sans peine ni douleur, mais il était convaincu que ce poids serait toujours, toujours, combattu et renversé au bout du compte. »

« Ce n’est pas un choix quand on n’a pas la possibilité de dire non. Un oui n’a pas la même valeur quand c’est la seule réponse à laquelle on est autorisé ! »

Processed with VSCO with a4 preset

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s