Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #179] Vespertine, un roman très sombre, parfait pour la saison !

– Vespertine –

« Parfois, quand on veut sauver les autres, on doit se souvenir de se sauver soi-même en premier lieu. »

vespertine-4967508Auteur : Margaret Rogerson

Editeur : Big Bang

Genre : Fantasy

Date de Parution : 8 juin 2022

Prix : 17,90€ (broché), 9,99€ (numérique)

Nombre de Pages : 448 pages

Résumé :  Artemisia suit l’enseignement pour devenir une sœur grise, chargée de purifier les corps des défunts pour que leur âme puisse gagner l’au-delà ; dans le cas contraire, ils se relèvent sous la forme d’esprits vengeurs qui s’en prennent aux vivants. Un travail de l’ombre qui lui convient parfaitement : Artemisia préfère avoir affaire aux morts plutôt qu’aux vivants, qui se méfient de ses mains brûlées et de son passé trouble.

Quand son couvent est attaqué par des soldats possédés, Artemisia n’a d’autre choix que de réveiller un antique esprit emprisonné dans une relique. Faire appel à l’extraordinaire pouvoir de cet esprit malfaisant menace de la consumer, mais le mal se répand sur la Loraille, et pousse la jeune fille à remettre en question tout ce qu’on lui a enseigné. Ce revenant est peut-être le seul être qui puisse aider Artemisia à vaincre l’ennemi… si tant est qu’il ne la trahisse pas en premier.


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce j’avais vraiment hâte de lire une nouvelle histoire de cette autrice ! Certes j’ai moyennement aimé Enchantment of Ravens mais j’ai adoré Sorcery of Thorns ❤ Donc j’avais hâte de voir où l’autrice allait nous mener cette fois ci.

L’Objet Livre : J’ai la version relié et elle est juste canon ! De magnifiques illustrations, une tranche bleu et blanche avec des ombres de corbeaux, un superbe objet livre ❤

fb97e2495333dfa83aaf25487b73b37dMon avis : Artemisia est une nonne. Son ordre a été créé pour défendre les gens des spectres et autres revenants. Elle et ses soeurs s’y dévouent comme des infirmières ou des soldats. Les spectres sont vus comme des démons mais ils ne sont pas que ça. Ceux sont des entités variées aux multiples forces et pouvoirs. Mais on ne peut pas les qualifier de « méchants » non plus. C’est la relation entre Artémisia et le Revenant qui me fait dire ça. Il s’apprivoise l’un l’autre tout en sachant que l’un peut trahir l’autre à tout moment.

c60434259cba407b989300125615c711Artemisia est une solitaire qui a beaucoup de mal à interagir avec les autres. Ce qui fait que le Revenant va devenir en quelque sorte son confident même si leur début ensemble est un peu compliqué. L’Esprit veut tout détruire tandis qu’Artemisia veut protéger ses semblables. Ils apprennent chacun de l’autre malgré leurs différents. J’ai adoré cet aspect de l’histoire. Le Revenant a un certain humour, un peu piquant, et beaucoup de caractère mais la jeune fille ne se laisse pas faire.

L’ambiance est très dark, parfait pour la saison. On a beaucoup de rebondissements, quelques petites révélations et retournements de situations, on ne sait pas du tout à qui faire confiance. La fin est triste mais pour moi, on aura forcément une suite. L’autrice a encore tellement de choses à explorer dans son univers !

NOTE : 4 / 5

Un roman très sombre, passionnant


– Citations –

« – Ne va pas te faire des idées, nonne. Je peux te posséder dès que je le souhaite. Et je pourrais te faire commettre des choses bien pires que d’assassiner quelqu’un. Je pourrais te faire essayer des chapeaux. »

« Peut-être qu’au fond de chaque être se dissimulait un animal effrayé, craignant d’être blessé, et que cela expliquait toutes ces choses déroutantes et méchantes et terribles que nous faisons. »

« – Je me dois de te faire remarquer que, selon les critères des morts-vivants, je suis très beau, releva le revenant après m’avoir laissé contempler son portrait un long moment en silence. »

« Ce que les humains peuvent être assommants. Oh, tu as un truc qui pendouille entre les jambes? Félicitations, tu vas enfiler une armure et brandir une épée. Oh tu appartiens à l’autre catégorie? Dommage pour toi: tu es destinée à faire des enfants ou à devenir nonne. »

309651460_667437114714192_792248971178250154_n

1 réflexion au sujet de “[CHRONIQUE #179] Vespertine, un roman très sombre, parfait pour la saison !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s