Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #176] Le Sang et la Cendre, un tome introductif

– Le Sang et la Cendre –

« Certaines vérités ne font que détruire et pourrir ce qu’elles n’oblitèrent pas. »

61iylrijlelAuteur : Jennifer L. Armentrout

Éditeur : De Saxus

Genre : Fantasy / Romance

Date de Parution : 28 octobre 2021

Prix : 19,90€ (broché), 12,99€ (numérique)

Nombre de Pages : 663 pages

Résumé : Une pucelle…
Choisie depuis sa naissance pour inaugurer une nouvelle ère de son royaume, la vie de Poppy n’a jamais vraiment été la sienne. Ses parents ont été tués quand elle était jeune et elle vit depuis recluse et surprotégée. Une vie solitaire, sans être touchée ni même regardée, sans contact avec l’extérieur et avec un seul moment à attendre : le jour de son Ascension.

Un devoir…
L’avenir du royaume tout entier repose sur les épaules de Poppy, mais elle n’est pas sûre de vouloir de cette destinée. Parce qu’elle a un cœur, une âme et qu’elle préfèrerait combattre les créatures qui ont causé son malheur. Et quand Hawke, un garde d’honneur chargé de la protéger jusqu’à son Ascension, fait irruption dans sa vie, il remet en question ses croyances, jusqu’à la tentation de l’interdit.

Un royaume…
Abandonné par les dieux et craint par les mortels, un autre royaume déchu se soulève, déterminé à reprendre ce qui lui est dû par la violence et la vengeance. Et alors que la menace se rapproche, Poppy est non seulement sur le point de perdre son cœur et d’être jugée indigne par les dieux, mais aussi sa propre vie à mesure que tout ce qui constituait son univers s’écroule inexorablement.​


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Je n’ai lu que la saga Lux de cette autrice avant de commencer celle ci. J’avais beaucoup aimé même si elle comportait certaines longueurs. Mais j’avais hâte de découvrir une nouvelle histoire =)

L’Objet Livre : J’ai pris la version reliée et elle est juste magnifique !

fef144906d75a9c454852d823ab06a05Mon avis : Un beau petit pavé qui peut faire un peu peur mais le thème avait l’air très intéressant pour une fantasy médiévale. Poppy est la « Pucelle ». Elle est maintenue dans une cage dorée où personne ne doit voir son visage. Mais comme toute adolescente qu’elle est, elle a l’esprit rebelle. Elle s’échappe dès qu’elle peut et son père de substitution lui apprend l’art de se battre et de se défendre à l’épée, poignard et tout autre arme qu’elle peut trouver. Mais rien ne transparait lorsqu’elle reprend son rôle de Pucelle.

L’univers dans lequel on est plongé a des airs trompeurs aussi. On découvre un royaume très mystérieux dont l’autrice nous cache pratiquement tout quasiment la totalité du récit avant de nous faire des révélations de folies dans les dernières pages. On comprend tout à travers les yeux de notre héroïne dans une cour très nocive où la caste dirigeante, les Elevés, règnent en utilisant leur religion pour faire prospérer la peur et l’obéissance. L’ambiance n’en ait que plus pesante. Poppy en tant que Pucelle doit rester chaste car elle doit être sacrifier aux dieux mais elle même ne comprend pas vraiment son rôle.

f190fd4f44530842154f9624ee1864b2Une romance interdite se met en place entre Poppy et son garde du corps mais on ne comprend pas vraiment le cadre que l’autrice a mis en place autour avant qu’elle ne le fasse exploser dans les dernières pages du roman. Et là, ça devient carrément intéressant et l’on devient définitivement accro. La suite vient de sortir et risque d’être vraiment meilleure que le premier tome que j’ai trouvé très introductif du coup même si peut être nécessaire.

NOTE : 3,5 / 5

Un tome introductif


– Citations –

302059651_644789313914118_9183104984234687707_n« La mort semblait suivre le moindre de leurs pas et se répandre autour d’eux comme la peste.
On les disait maudits. »

« La peur et la bravoure vont souvent main dans la main. Elles font de toi un combattant ou un lâche. La seule différence, c’est la personne que tu es réellement à l’intérieur. »

« Lorsque tes doigts se referment sur la corde, le monde autour de toi doit cesser d’exister. » Les instructions de Vikter résonnèrent dans mon esprit. « Il n’y a plus que toi, la tension de la corde et ta cible. Rien d’autre ne compte. »

« La mort est comme une vieille amie. Parfois, tu ne l’attends pas, mais parfois, si. Ce n’est ni la première fois, ni la dernière qu’elle viendra te rendre visite mais ça ne rend pas les disparitions moins difficiles ni impitoyables. »

1 réflexion au sujet de “[CHRONIQUE #176] Le Sang et la Cendre, un tome introductif”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s