Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #165] The Bone Season, une réconciliation !

– The Bone Season, tome 1 : Saison d’Os –

« – Est-ce que tu me fais confiance, maintenant ? « 

the-bone-season-tome-1-saison-dos-1412195Auteur : Samantha Shannon

Editeur : De Saxus

Genre : Dystopie

Date de Parution : 12 novembre 2020

Prix : 23,90€ (relié), 19,90€ (broché), 11,99€ (numérique)

Nombre de Pages : 667 pages

Résumé : 2059. Paige travaille pour une organisation criminelle souterraine dans les rues de Scion-Londres, où elle récolte des informations en pénétrant dans l’esprit des gens. Car Paige est une marcherêve, une clairvoyante, et selon les règles de Scion, son existence même est déjà une trahison.

Poursuivie puis arrêtée, elle est déportée vers une colonie pénitentiaire sur l’ancien territoire d’Oxford secrètement occupé par les réphaïm, une race venue d’un autre monde qui récolte et utilise les clairvoyants à ses propres fins.

Paige se retrouve assignée au mystérieux gouverneur Arcturus. Celui-ci devient son maître. Son formateur. Son ennemi naturel. À ses côtés, elle va devoir apprendre à développer son pouvoir pour servir ses ravisseurs, mais surtout pour s’échapper de ce sinistre endroit où elle semble promise à une mort certaine…


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce que j’avais envie de redonner une chance à cette autrice que j’ai pu voir aux Imaginales en octobre dernier. En effet, je n’ai pas encore fini le Prieuré de l’Oranger après l’avoir mis en pause depuis longtemps maintenant. La faute à un monde très très dense et je pense que ce n’était pas le moment pour moi quand je l’ai commencé =/ Mais je ne l’abandonne pas pour autant, je le reprendrais un jour. C’est un de mes challenges de cette année x)

L’Objet Livre : Je me suis tournée vers la version relié, comme souvent chez De Saxus. Celle ci a comme bonus une nouvelle inédite, la Rêveuse Pâle, qui parle du passé de Paige, notre personnage principale. Mais il fait tout de même le lire après le premier tome pour bien tout comprendre et ne rien rater 😉

luke-stackpoole-mOEqOtmuPG8-unsplashMon avis : Pour tout vous dire, je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire. En même temps, je me suis lancée sans même savoir de quoi ça allait parler xD Je l’avoue, du coup, au début, j’étais complètement perdue parce que l’on reste sur un univers dense mais tout de même moins que dans le Prieuré de l’Oranger qui un roman de fantasy alors qu’ici, on est sur de la dystopie.

On va suivre Paige, une jeune « clairvoyante », doté d’un sacré caractère mais débrouillarde qui tente de survivre dans la citadelle de Scion-Londres où les « anormaux » sont traqués. La particularité de Paige, c’est qu’elle est une marcherêve, une catégorie très rare de clairvoyant. Elle arrive à pénétrer dans l’esprit des gens et travaille dans une organisation criminelle pour gagner sa vie. Mais elle va finir par se faire attraper et va être déportée vers une colonie pénitentiaire qui se trouve être l’ancien Oxford. Ce territoire est occupé par le réphaïms, une race venue d’un autre monde. Paige se retrouve assignée au mystérieux gouverneur Arcturus. Son seul objectif lorsqu’elle arrive là bas : fuir.

1a516c07a3ba5ea3e85dc394aa633577Cette histoire est passionnante et palpitante quand on s’est habitué à l’univers original qui nous entoure. On a beaucoup d’éléments pour nous aider : une carte, les différents ordres de la clairvoyance et le plus important, un glossaire pour tous les termes un peu spéciaux et il y en a tout de même beaucoup. Surtout que c’est la première fois que je lis un roman aussi poussé sur la magie de la clairvoyance. Il y a de quoi être un peu perdu ^^ » Paige est une jeune fille forte et indépendante mais qui garde une part de vulnérabilité par son passé surtout. On sent qu’elle est déchiré à l’intérieur et qu’elle va apprendre à faire face à ses peurs. On la découvre au fur et à mesure et j’ai beaucoup aimé sa personnalité et sa loyauté envers ses amis. Il me tarde de lire la suite pour découvrir ce que l’histoire a encore à nous révéler parce qu’on sent que Samantha Shannon en a encore largement sous le pied.

NOTE : 5 / 5

La réconciliation avec cette autrice !


– Citations –

« Le gouverneur ne m’indiqua pas où nous nous rendions. Il me fit emprunter un autre sentier, débouchant sur une vaste éclaircie. Je sentais les esprits abonder dans l’air, dans l’eau… Les esprits de morts s’étant jadis promenés ici. Je ne les entendais pas, mais avec un point froid ouvert à un kilomètre de là je les percevais aussi puissamment que des vivants. »

« – Tu n’es pas muette, reprit-il. Alors, parle.
– Je ne pensais pas pouvoir prendre la parole sans autorisation.
– Je t’octroie ce privilège.
– Je n’ai rien à dire. »

« Si intensément que je puisse le désirer, la norme n’existait pas. N’avait jamais existé. « Normal » et « Naturel » étaient les deux plus gros mensonges jamais inventés. Ah, les humains, avec nos esprits étriqués… En outre, peut-être qu’être normale ne me conviendrait pas non plus. »

« – Parce que je ne sais pas si l’honnêteté vaut mieux que me bonheur. Faut-il sacrifier l’une pour satisfaire l’autre ?
– Parfois. Mais à mon avis, le mieux, c’est d’être honnête. Sous peine de vivre une existence de mensonge. »

273734526_1549222942116691_2706257161593534244_n

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s