Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #150] La suite de la Cité du Ciel, encore mieux que le premier tome !

– La Cité du Ciel, tome 2 : l’Alcazar –

« Tant que les étoiles brilleront dans le ciel, je t’aimerai. »

la-cite-du-ciel-tome-2-l-alcazar-1357206Auteur : Amy Ewing

Éditeur : Collection R

Genre : Fantasy

Date de Parution : 25 juin 2020

Prix : 18,90€ (broché), 12,99€ (numérique)

Nombre de pages : ‎334 pages

Résumé : Précipitée du haut de la Cité du Ciel dans l’espoir de rompre le cordon qui la relie à sa planète d’attache, Sera sait désormais où le trouver : sur la légendaire île de Braxos. Mais elle aura besoin pour l’atteindre de toute l’aide de ses alliés humains.
Le voyage promet en effet d’être périlleux et il n’y a pas de temps à perdre : la grande prêtresse abuse de plus en plus de sa toute-puissance, menaçant la survie de la Cité et de tous les êtres chers à Sera.
Celle-ci est prête à tout pour sauver son peuple, quand bien même il lui faudrait se sacrifier une nouvelle fois…


/!\ Attention, risque de spoiler si vous n’avez pas lu le tome 1 /!\

Pour aller voir ma chronique sur le tome 1, c’est pas ici !

– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce qu’il était grand temps que j’attaque la suite de cette histoire, tout simplement. Surtout que j’avais adoré le tome 1 !

L’Objet Livre : La couverture est toujours aussi belle, bleu comme les Céruléennes.

nick-scheerbart-8DMuvdp-vso-unsplash

Mon avis : J’avais beaucoup aimé le premier tome avec l’histoire de Sera, une Céruléenne tombée de sa Cité pour briser le cordon qui la relit à la Terre. Mais il ne s’était rien passé. Elle découvre ainsi le monde des Hommes et même si elle passe pour un animal de cirque au début, elle se fait des amis et réussit à s’en échapper grâce à eux. A la fin du tome 1, Sera, Agnès et Léo parte à la quête de l’île de Braxos où Sera pense retrouver le cordon pour rentrer chez elle.

Je dirais que j’ai encore plus apprécié le second tome que le premier pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce qu’on bouge plus dans ce tome ci, il y a plus d’actions et on rencontre quelques nouveaux personnages super intéressants. Mais ce qui m’a le plus plu, c’est que l’on a deux pans de l’histoire en parallèle : Sera sur Terre dans sa quête de l’île de Braxos. On découvre le passé des Byrnes, la famille d’Agnès et Léo, qui est intimement lié au cordon. En même temps, on suit Leela, sa meilleure amie restée dans la Cité du Ciel et ce qui s’y passe. On découvre ainsi toute l’histoire de la Cité et des Céruléennes mais surtout les manigances de la Grande Prêtresse à cacher ce qu’il s’est passé lors de la Grande Tristesse. J’ai adoré découvrir tout ça en même temps que les personnages, c’était fascinant.

Et la fin de cette duologie est pour moi une vraie fin. Une fin comme je les aime donc je ne peux que vous la recommander !

michael-DXQB5D1njMY-unsplash

NOTE : 5 / 5

Encore une fois pas du tout déçue d’Amy Ewing !


– Citations –

242831688_2938204953099803_8785258079152706832_n« C’est effrayant, triste, inquiétant et tant d’autres choses encore, mais… je préfère savoir la vérité et être effrayée que de rester dans l’ignorance et vivre une vie fondée sur un mensonge. »

« Notre force ne réside pas seulement dans notre magie, mais aussi dans nos esprits et dans nos cœurs. Vos yeux sont ouverts, c’est pourquoi vous voyez des choses que vous n’auriez jamais imaginées possibles. »

« – Chez soi n’est pas toujours ce que nous imaginons lorsque notre voyage commence, dit le feu follet. Cela peut changer en cours de route. Chez soi est une notion changeante, car ce n’est pas réellement un endroit. C’est un sentiment. »

« Je ne pense pas que quiconque ait une haute opinion de moi, ou me prenne très au sérieux. C’est juste que j’ai du mal à m’ouvrir aux gens. Je trouve plus simple de me consacrer à Mère Soleil. Elle m’écoute avec un cœur bienveillant et un esprit patient.« 

Publicité

2 réflexions au sujet de “[CHRONIQUE #150] La suite de la Cité du Ciel, encore mieux que le premier tome !”

  1. La couverture est sublime, j’adore ta petite phrase dessus 😉 La photo qu’il y a avec les citations est également très réussie, elle semble tout droit sortie d’un rêve !

    Je ne connaissais ni cette auteure, ni cette saga (ou duologie, du coup, je ne sais pas trop !). Mais les thermes que tu emploies m’évoquent beaucoup la Passe-Miroir, de Christelle Dabos ! Tu connais cette saga ?

    Dis moi, je vais te poser une question très fleur bleue, je l’avoue… Y-a-t-il une petite romance dans cet univers extraordinaire 😉 ?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s