Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #143] L’empire de Jade, un appel au voyage

– L’empire de Jade, tome 1 –

« Je pris conscience ce jour-là du fait que les mots n’étaient qu’une façade et que la façon dont une personne les prononçait en disait bien plus que leur contenu.« 

l-empire-de-jade-livre-1-1299740Auteur : Ellie Ariny

Éditeur : Autoédité

Genre : Roman historique

Date de Parution : 15 février 2020

Prix : 15,90€ (broché), 5,99€ (numérique)

Nombre de pages : 446 pages

Résumé : France, 17e siècle,
Jade n’est qu’une enfant lorsqu’elle apprend que sa vie a été décidée pour elle. Son père l’a fiancée au fils d’un partenaire commercial en Chine. La jeune fille grandit dans l’ombre de cette menace, déchirée entre ses envies de rébellion et la passion qu’elle se découvre peu à peu pour cette culture extraordinaire.
Très vite, elle est forcée de constater que son nouveau foyer est un pays gouverné par des règles qui lui sont inconnues, un pays où la haine et la jalousie peuvent se cacher derrière le plus beau des sourires. Incapable de discerner l’allié de l’ennemi, incapable de surmonter la peur que lui inspire son mystérieux fiancé, Jade devra lutter afin de trouver sa place dans cette nouvelle vie.


– Mon Avis –

james-coleman-FLOsAklR5jQ-unsplashPourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Pour tout vous dire, j’avais ce livre dans ma PAL depuis sa sortie mais je l’avais laissé là, tout seul, jusqu’à ce que l’annonce de la sortie du tome 2 soit faite. Et là, je me suis dit qu’il était grand temps que je le sorte de là xD Surtout que j’étais sure que le sujet allait me plaire !

L’Objet Livre : La couverture est juste magnifique ! Et ça pour un auto édité, c’est génial x) En plus, on a même des entêtes de chapitres avec des fleurs de cerisiers ❤

zhang-mickey-MXYPpJuAI-M-unsplashMon avis : Jade nous raconte une histoire, son histoire, de sa tendre enfance ainsi que toutes ses aventures ensuite. Elle nous raconte son déracinement de sa France natale vers un pays dont elle ne connait rien : la Chine et la culture orientale. On se prend tout de suite d’affection pour ce personnage qui est tout simplement vendu par son père a un riche marchant chinois qui va la marier à son fils. On se prend vraiment d’intérêt pour sa nouvelle vie ainsi que les découvertes qu’elle va faire dans cette nouvelle culture.

sam-beasley-eltps1t7gDY-unsplashOn est plongé dans une autre époque, un autre temps, à la plume fluide, mature et poétique, très bien dosée et agréable à lire. C’est un vrai appel au voyage avec un périple entre la France et la Chine. Les personnages sont tous très bien décrit, bien pensés et leur évolution est très bien menés. L’univers est lui aussi très bien dépeint. On voit que l’autrice a fait énormément de recherches ce qui fait que l’on s’y immerge totalement. On tourne les pages vraiment avec plaisir. On a des rebondissements complètement inattendus avec une fin magistrale qui clôture ce premier livre que l’on ne voudrait quitter. Je me suis juste empressée d’acheter la suite en espérant ne pas le laisser dans ma PAL aussi longtemps que le premier.

J’ai été très contente de lire cette histoire parlant de culture asiatique ancienne qui m’a beaucoup rappelé le Clan des Otori que j’avais adoré ado.

NOTE : 5 / 5

Un appel au voyage !


– Citations –

186037488_4145946678799675_523771994379481360_n« Je pris conscience ce jour-là du fait que les mots n’étaient qu’une façade et que la façon dont une personne les prononçait en disait bien plus que leur contenu. Une découverte capitale pour survivre dans un pays où votre pire ennemi peut être celui qui sourit tendrement à vos côtés.« 

« Deux jours. C’est le temps qu’il lui fallut pour se procurer un parterre de ces fleurs qui ressemblaient aux plantes de mon enfance, et les faire installer dans le plus grand secret au pied du Pavillon aux Poissons.« 

« — Jeune fille, vous avez voyagé plus loin que nous toutes réunies. Je ne doute pas que si l’une de nous a l’occasion un jour de reprendre la route et de voir ce fameux paradis, ce sera vous. Il y a quelque chose en vous, un excès de Yang peut-être, comme si le vent lui-même cherchait à vous pousser sur les chemins. Vous ne passerez pas votre vie entre ces murs.

Quelle étrange prédiction, et ô combien vraie elle se révéla être. »

« — Mais m’abandonner ? N’y pense même pas. Je t’aurais suivie ce jour-là, tout comme je te suivrais aujourd’hui si tu décidais de marcher droit devant nous jusqu’à ce que nous soyons perdues dans les collines et qu’on ne nous retrouve jamais.« 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s