Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #141] Hide Out, une romance addictive !

– Hide Out –

« Il y a des rencontres auxquelles on ne s’attend pas, et qui, sans le vouloir, changent le cours de votre vie. »

142062144_880388049446593_2745875639955384747_nAuteur : Lily Arnould

Éditeur : Nisha

Genre : Romance

Date de Parution : 4 février 2021

Prix : 16,90€ (broché), 9,99€ (numérique)

Nombre de pages : 521 pages

Résumé : Les apparences sont parfois trompeuses…

Ville de Charlotte en Caroline du Nord. April, jeune femme réservée, mène une vie paisible, auprès de sa mère et de son frère. Un travail qu’elle aime dans une petite librairie, des amis qu’elle adore ; tout semble parfait.
En apparence…

Ézéchiel, 28 ans, est une star déchue du football américain. Sa vie est aux antipodes de celle d’April ! Drogue, sexe, alcool… tout est bon pour tenter d’oublier ses problèmes.

Et pourtant ! Ces deux âmes perdues, ces deux passés cabossés, ces deux vies que tout oppose vont entrer en collision ! Les masques tombent, des points communs apparaissent, deux secrets inavouables se côtoient. April et Ézéchiel seront-ils capables de tout se dire ? De tout s’avouer ? De tout se pardonner ?


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce que c’est le premier livre publié d’une amie et collègue et que j’avais beaucoup trop hâte de le découvrir !

L’Objet Livre : La couverture est vraiment cool et représente très bien l’histoire. Et pour une fois, une romance sans un mec torse nu sur la couverture !

Mon avis : Quand je suis arrivée à la fin de ma lecture, j’étais juste trop triste de quitter les personnages de cette histoire. On les a suivi à travers toutes leurs pensées, leurs sentiments, leurs espoirs, leurs doutes et leurs joies. On arrive vraiment à se mettre dans leur peau.

Les deux personnages que l’on va suivre peuvent paraitre un peu cliché, la jeune fille naïve et le bad boy, mais en en apprenant davantage, on découvre pour chacun des passés compliqués voir très sombre. April a beau paraître naïve, elle reste un personnage fort mais brisé par son passé aux lourds secrets. On les découvre au fur et à mesure de l’histoire, distillé par ci par là. Sa librairie représente tout ce que j’aimerai trouver un jour, un endroit cosy pour lire ou écrire. Quant à Ezéchiel, c’est un vrai bad boy au très lourd passé aussi, impétueux, footballeur américain professionnel dont le carrière a un peu mal tourné malgré son talent. Qu’est ce qui va faire que ces deux personnalités vont se rencontrer et surtout évoluer ensemble ? Deux personnages super attachants que j’ai adoré suivre et voir grandir.

L’écriture est très fluide et très agréable pour un premier roman. Elle est aussi addictive car l’histoire nous réserve beaucoup de rebondissements et de révélations complètement folles ! On se doute que quelque chose de très gros se cache dans le récit. On a quelques indices un peu partout mais mon conseil : ne vous faites surtout pas spoiler la fin ! Franchement, j’ai adoré et j’ai beaucoup trop hâte de découvrir la prochaine histoire que va nous écrire Lily Arnould !

NOTE : 5 / 5

Une romance addictive !


– Citations –

« Il y a quelque chose en lui qui m’interpelle, mais en même temps, mon intuition me crie de le fuir à tout prix. »

« Ézékiel.
Un nom de saint pour une beauté diabolique, qui vous amènerait jusqu’en enfer si vous le laissiez faire… »

« Le Verity, ma librairie, mon bébé. J’ai mis tout ce que j’avais dans ce magasin : mes espoirs, mon amour des livres, mes économies, pour en faire un endroit chaleureux où chaque personne qui y entre se sente bien, comme chez soi et trouve exactement ce dont elle a besoin.

Pourquoi Verity ? Tout simplement parce que, même si beaucoup de romans sont fictifs, chacun des livres que l’on ouvre recèle une part de vérité, quelle qu’elle soit, sur un sujet ou un autre. On a toujours des leçons à tirer d’un bon roman. »

« — Zeke est revenu.

Perplexe, je le dévisage un instant.

C’est ça son explication ? Et qui est ce Zeke ?

— Je crois qu’il va falloir que tu m’en dises un peu plus…

Il soupire et passe sa main dans ses cheveux châtains.

— Ézéchiel Anderson, mon pote qui jouait chez les Dolphins, l’équipe de football américain de Miami, ça te dit quelque chose ? »

Publicité

1 réflexion au sujet de “[CHRONIQUE #141] Hide Out, une romance addictive !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s