Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #137] Le Royaume Assassiné, une réécriture sombre de La Petite Sirène

– Le Royaume Assassiné –

« C’est ainsi que ça se déroule en mer. Une vie brutale et implacable, remplie d’une cruauté vaine et infinie qui n’est jamais récompensée. »

le-royaume-assassine-1419958Auteur : Alexandra Christo

Éditeur : De Saxus

Genre : Fantasy

Date de Parution : 26 novembre 2020

Prix : 18,90€ (broché), 12,99€ (numérique)

Nombre de pages : 499 pages

Résumé : Lira est la sirène la plus dangereuse de l’océan. Elle a déjà pris le cœur de dix-sept princes qui sont tombés sous son charme. Mais un jour, tout bascule lorsqu’elle tue l’une de ses semblables. Pour la punir, sa mère la Reine des Mers transforme Lira en ce qu’elle déteste le plus : une humaine. Elle lui donne alors jusqu’au solstice d’hiver pour lui apporter le cœur du Prince Elian, ou bien elle restera sous cette forme pour l’éternité.

De son côté, le Prince considère l’océan comme sa vraie demeure, même s’il est l’héritier du plus grand des royaumes. Chasser les sirènes est sa raison d’être. Mais lorsqu’il sauve une jeune femme qui se noie, il est loin de se douter de sa vraie nature… Pour le remercier, elle lui promet de l’aider à trouver le moyen de détruire toutes les sirènes, mais peut-il vraiment lui faire confiance ?


– Mon Avis –

9fe3f05ffe0cff8b3c4cc3ed2fc58528Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce que j’adore les réécritures de contes et que celui ci nous en proposait une de la Petite Sirène. Je crois en n’avoir jamais lu sur cette histoire là. J’ai lu le conte original d’Hans Anderson l’année dernière par contre. Donc j’avais hâte de voir ce qu’une réécriture pouvait donner 😉

L’Objet Livre : Le livre est tout simplement magnifique. Les éditions De Saxus ont encore fait du très beau travail sur cet ouvrage que ce soit sur la version brochée comme sur la relié. Elle nous propose comme toujours du travail de qualité. Je ne suis jamais déçue avec eux x)

Mon avis : Lira est la sirène la plus dangereuse de l’océan. On l’appelle la Dévoreuse de Princes. Elle a déjà pris le cœur de 17 d’entre eux, tombés sous son charme légendaire de sirène. Elle est respecté mais surtout très crainte. Mais le jour où elle tue l’une de ses semblables, elle est puni par sa mère, la Reine des Mers, de la pire des façon. Cette dernière la transforme en ce qu’elle déteste le plus : une humaine. Pour retrouver sa forme originelle, elle doit ramener le coeur du Prince Elian. Ce dernier considère la mer comme sa demeure même s’il est l’héritier d’un royaume très riche. Il chasse les sirènes depuis toujours mais lorsqu’il sort une jeune et jolie femme de l’eau, il est loin de se douter de sa vraie nature…

J’adore les réécritures de contes, même si la Petite Sirène n’est pas forcément mon préféré, mais celui là est vraiment cool. L’aventure que l’on va suivre est palpitante et l’on se demande quand Elian va réagir à la vraie nature de Lyra. Ce duo est littéralement explosif.

  • Lyra est vicieuse, dangereuse, sauvage mais au fil des pages, on se rend compte qu’elle n’a pas toujours été comme ça. On l’a obligé à devenir un monstre. On réalise qu’elle a un petit coté vulnérable, on la voit vraiment grandir pendant tout le récit. Elle découvre les sentiments humains, se pose des questions et développe une conscience.
  • Elian, quant à lui, est loyal, courageux, honnête, altruiste et il a beau être un meurtrier de sirènes chasseuse d’homme, il ne prend pas de plaisir à tuer. Pour lui, c’est un mal nécessaire pour la survie de ses semblables.
  • Les personnages secondaires sont aussi géniaux.

19949b0d5ec5e962e5ab26f72c9c52c1

Cet univers est très sombre, marqué par la guerre entre les humains et les créatures vivants dans les fonds marins. La plume de l’autrice est très captivante et envoutante pleine d’actions, de drame, de rebondissements et autres trahisons , de magie et de mythes et d’amour. Même si la romance n’est vraiment pas l’élément central et heureusement.

En résumé, c’est une très belle réinterprétation du conte de la Petite Sirène qui nous laisse complètement orphelin de ce monde lorsque l’on referme le livre. J’ai adoré !

NOTE : 5 / 5

Une belle et sombre réécriture de La Petite Sirène !


– Citations –

161300557_1587172061475843_6358239287314383371_n« – Les mensonges ne font pas de bonnes réponses.
– Mais ils sont tellement plus agréables à entendre que la vérité. »

« On dirait que les mots ne sont pas suffisants pour transmettre ce qu’elle ressent. J’en ai le tournis. Il y a tant de choses coincées en elle qui n’arrivent pas à sortir. Des pensées et des sentiments en pagaille, et jamais assez de moyens pour exprimer le tout. »

« La mer n’est jamais le vrai danger pour nous. Même si elle grouille de sirènes, de requins et de tant de bêtes qui pourraient nous dévorer en quelques secondes. Non, le vrai danger, ce sont les autres. Les gens, l’élément imprévisible. Les traîtres et les menteurs. »

« En dépit de ce que dit ma mère, je suis bel et bien le genre de monstre qu’elle a toujours désiré que je sois. »

Publicité

2 réflexions au sujet de “[CHRONIQUE #137] Le Royaume Assassiné, une réécriture sombre de La Petite Sirène”

  1. Je lis des avis autant positifs que mitigés et j’avoue que j’hésite encore à me lancer, mais c’est justement l’héroïne et sa psychologie qui m’intéresse beaucoup. J’ai de toute façon la magnifique édition de De Saxus, donc je finirais bien par le lire 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s