Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #132] Hello, un roman sur la reconstruction de soi

– Hello –

« Le passé c’est douloureux, mais on peut soit le fuir soit… tout en apprendre ! »

hello-1139808Auteur : Laura Trompette

Éditeur : Pygmalion

Genre : Thriller / Romance

Date de Parution : 7 mars 2018

Prix : 14,90€ (broché), 10,99€ (numérique)

Nombre de pages : 423 pages

Résumé : « Mes mains tremblent sur le clavier. Ma mâchoire se serre. Mon nez ne prend plus d’air. Ma tête implose, en quelques secondes. Les mots frappent mes yeux et mon cœur par ricochet. À cet instant, je voudrais revenir en arrière. »
Auteur à succès, Emma L. Coste est publiée aux États-Unis pour la première fois et s’envole vers New-York. Là-bas, au détour d’une soirée banale, elle croise par hasard l’homme avec qui elle a partagé une partie de sa vie. La plaie est encore trop vive… Pourtant, cette collision n’est rien à côté des événements étranges qui commencent alors à se produire.
D’une valise disparue aux lettres anonymes qui ne tardent pas de l’inquiéter, Emma saura-t-elle se défaire de l’étau qui se resserre autour d’elle ?


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Je l’avais dans ma PAL depuis un moment déjà et il s’est retrouvé disponible en audio sur la plateforme Audible. Vu que j’affectionne particulièrement ce format, je me suis hâtée de me le prendre pour l’écouter.

L’Objet Livre : La couverture reste simple avec des couleurs restant sur le jaune, le violet le noir et le blanc. Je l’aime bien. Je trouve qu’elle donne le ton à l’histoire.

john-towner-Hf4Ap1-ef40-unsplashMon avis : Emma est une jeune écrivaine qui a beaucoup de succès. Tellement qu’elle va sortir un de ses livres aux États Unis. Lors de la soirée de promotion du livre, elle tombe sur son ex-compagnon qui l’a laissé pour une certaine Margaux, une de ses collègues de travail, il y a deux ans de cela. Elle a très mal vécu cette rupture et commence tout juste à sortir la tête de l’eau. Elle ne pourra pas résister à Dorian mais le lendemain sera d’autant plus dur puisque non seulement, Dorian est toujours avec Margaux mais cette dernière est de surcroit enceinte. Emma rentre à Paris furieuse bien décider à l’oublier même si celui ci la harcèle pour la revoir. Le plus étrange est qu’il habite non loin de chez Emma et Margaux a un comportement plus que bizarre : elle a la même coupe qu’Emma et est même allée jusqu’à lui voler sa valise en rentrant de New York. C’est dans cet atmosphère assez anxiogène qu’Emma va continuer sa reconstruction en écrivant beaucoup sur ses états d’âmes et va surtout essayer d’oublier Dorian en rencontrant d’autres hommes.

stil-TVllFyGaLEA-unsplashC’est un roman vraiment sympa où l’on suit vraiment le personnage d’Emma dans ses réflexions et ses angoisses. Sa reconstruction est lente et parfois semée d’erreurs mais ça fait tellement plaisir de voir comment elle finit par s’épanouir. La plume est fluide, poétique mais intense : on rit, on pleure, on s’inquiète, on vit l’histoire qu’elle traverse. J’ai adoré suivre ses sessions écriture aussi, c’était tellement enrichissant. Et puis, le coté thriller est vraiment addictif. Maintenant, j’aimerai beaucoup découvrir ce fameux roman qu’est Asphyxie, celui qu’Emma écrit dans Hello qui retrace d’une certaine manière son histoire avec Dorian. Ce roman qui lui a permis de se reconstruire.

NOTE : 5 / 5

Un roman psychologique sur la reconstruction de soi


– Citations –

131111987_753851031897392_3064478628832967661_n« Aujourd’hui, le « je » ne me fait plus peur. Je l’ai réapprivoisé. Je suis contente de m’appartenir. J’ai aussi réalisé que l’amour ne doit pas conduire à n’être qu’un à deux, mais à être trois. Le couple et les deux entités. Il ne me reste qu’à trouver la bonne personne pour ça. »

« Je suis seule, avec ma conscience, mes pulsions, ma créativité en suspens et… mon indicible énervement. Celui que je dois, entre autres, à l’incompétente qui m’a expliqué tout à l’heure que la compagnie a perdu la trace de ma valise. »

« Mes romans ont tous un titre qui commence par la lettre A. Abstinence. Après. Abrupt. Azur. Pourquoi ? Parce que le « a » chante en italien. Parce que le « a » commence l’alphabet et termine mon prénom. Parce que le « a » me plaît. J’ai dû d’ailleurs me chamailler un peu avec Sabrina pour lui faire accepter cette lubie. »

« Un amour à sens unique. Un amour vache. Un amour qui conduit l’une à jouir des préliminaires, quand l’autre rêve d’une concrétisation plus… profonde ! »

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s