Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #129] La Sphère, un one shot fort en rebondissements !

– La Sphère –

«Je suis censée être en pleine simulation, mais tout semble si réel… Je ne sais plus ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas.»

la-sphere-1333177Auteur : Alexiane de Lys

Éditeur : Michel Lafon

Genre : Science Fiction

Date de Parution : 4 juin 2020

Prix : 15,95€ (broché), 9,99€ (numérique)

Nombre de pages : 317 pages

Résumé : Existe-t-il une frontière entre l’imaginaire et le réel ?

Dans un futur pas si lointain, un terrible virus a frappé la Terre et fait disparaître tous les hommes de sa surface, épargnant mystérieusement les femmes. Pour s’évader dans ce nouveau monde, il faut passer par La Sphère : des simulations permettent de découvrir de nouveaux horizons, des époques passées ou futures… mais, aussi, de rencontrer des hommes.
Noria mène une vie de rêve. Elle est l’égérie de la marque de lingerie la plus prestigieuse au monde, habite un magnifique appartement dans le Nouveau Paris et enchaîne les soirées mondaines les plus sélectes. Quand elle se laisse entraîner par sa meilleure amie dans une simulation proposée par La Sphère, elle est bien loin de se douter que sa vie parfaite est sur le point d’être bouleversée à jamais…


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce que j’ai adoré tous les livres de cette autrice et j’avais absolument hâte de découvrir son petit dernier ! Surtout que c’est dans un genre complètement différent par rapport aux Ailes d’Émeraude ou encore du Secret de Lomé.

L’Objet Livre : La couverture réalisé par Tiph est juste magnifique !

greg-rakozy-oMpAz-DN-9I-unsplashMon avis : Un virus mortel a éradiqué les hommes de la surface de la planète. Noria, mannequin grande taille en lingerie très en vogue, semble heureuse dans sa vie dans le Nouveau Paris. Killian, sa meilleure amie, va la convaincre de l’accompagner dans la Sphère, un lieu virtuel où l’on trouve toute sorte d’univers palpitants où elle pourrait rencontrer des mâles. Noria est très sceptique quant au concept voir carrément inquiète. Et elle a raison. Cette expérience ne va pas du tout se passer comme prévu.

Je ne suis vraiment jamais déçue par cette autrice mais celui là est tellement bien écrit que c’est peut être mon préférée ! Je connais Alexiane à travers des univers fantastiques mais elle assure vraiment aussi dans ce one shot de science fiction. Ce livre a été un vrai coup de cœur pour moi parce que l’autrice arrive complètement à nous retourner le cerveau. Il y a beaucoup de suspense et énormément de rebondissements auxquels on ne s’attend pas du tout. On sait que quelque chose cloche mais on n’arrive à aucun moment à mettre le doigt dessus. La plume est toujours aussi fluide, ça se lit vraiment tout seul. L’histoire est super originale et la fin est plus ou moins ouverte comme les aime l’autrice 😉

nasa-yZygONrUBe8-unsplash

NOTE : 5 / 5

Un one shot SF qui nous retourne complètement le cerveau !


– Citations –

« Puis c’est le silence. Je sens une angoisse sourde me prendre aux tripes. Killian n’est pas rentrée chez elle hier soir. J’en suis intimement persuadée. Mais alors où est-elle ? Et avec qui ? Et si les actionnaires de la Sphère s’en prenaient à elle pour me réduire au silence ? Pour me faire peur ? Elles pourraient très bien envoyer un des programmes (l’officier Harper par exemple) pour lui faire du mal… »

« Je regarde cet homme qui ne me laisse décidément pas insensible un instant à lui dire ce que j’ai sur le cœur. Mais je sais pertinemment que ce serait égoïste de ma part, que je dois garder tout cela pour moi… Pour l’instant. Je sais que ces mots qui flottent entre nous sont partagés, mais qu’ils doivent rester silencieux. »

« – […] C’est fini maintenant, plus personne ne te fera de mal.
Je prends mon café et lui souris.
– Je crois que tu te trompes. On n’a pas fini de me blesser, comme moi, je n’ai pas fini de faire souffrir les autres. Mais c’est la vie et on n’y peut rien. Tout ce que je veux, c’est avoir toutes les cartes en main. »

« Je n’ose pas ouvrir les yeux ni me déboucher les oreilles pour autant. Je me sens plus en sécurité dans ma bulle d’ignorance. »

123365680_1383135758546469_6146489714274264723_n

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s