Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #117] Je suis ton Soleil, un baume au cœur !

– Je suis ton Soleil –

« Et puis, ma mère est comme une planète en queue de système solaire : lointaine. »

je-suis-ton-soleil-1120069

Auteur : Marie Pavlenko

Éditeur : Flammarion

Genre : Contemporain

Date de Parution : 8 mars 2017

Prix : 11,50€ (broché), 8,50€ (poche), 8,49€ (numérique)

Nombre de pages : 497 pages

Résumé : « Jamal s’incruste dans mon champ de vision. Il s’accroupit au milieu du hall, lui aussi. Ses grandes incisives sont comme des antennes qui lui sortent de la bouche. Je colle mes genoux contre ma poitrine. Le monde est flou. Soudain, je suis certaine que c’est la raison pour laquelle on pleure : s’extraire du monde qui nous fait souffrir. Les larmes brouillent les visages, les gens, elles protègent des méchants et de la réalité. »


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce que Flammarion me l’a très gentiment envoyé et qu’il me faisait envie depuis longtemps. Et puis un petit contemporain de temps en temps, ça fait du bien aussi x)

L’Objet Livre : Qui ne connaît pas le livre aux coquillettes ? C’est ce qui m’intriguait le plus je crois xD

Mon avis : Durant cette histoire, nous allons suivre Déborah, une jeune ado en classe de terminale en pleine préparation de son bac littéraire. Au début, ce n’est franchement pas gagné… Mais ce n’est pas sans compter sur ses nouveaux amis et sur certains de ses professeurs. On va l’accompagner dans son quotidien un peu difficile avec ses parents, ses amours, son rapport à la vie.

Déborah est une jeune fille pétillante, pas forcément celle qui fait tourner des têtes mais je l’ai tout de suite beaucoup aimé pour son humour et sa joie de vivre malgré tout ce qu’elle traverse. J’ai eu beaucoup de mal à la quitter… J’en voulais encore plus ! J’aurais adoré lire ce livre durant mes années lycée parce que je pense qu’il m’aurait beaucoup aidé en philosophie xD

Il n’y a pas vraiment de fil conducteur à ce roman, à part peut être l’objectif du bac, mais c’est une suite d’évènements qui font du bien. Un vrai baume au cœur, une pépite. Marie Pavlenko parle de l’adolescence avec une grande justesse et une sacré dose d’humour. Je rigolais souvent toute seule, le nez dans mon livre xD

Si vous ne savais pas quoi lire cet été, foncez pour celui ci, vous ne serez pas déçu ! Ou même, si vous n’avez pas le moral, c’est le livre qui va vous requinquer 😉

NOTE : 5 / 5

Un baume au cœur !


– Citations –

« Je vais finir vieille fille. Sur ma tombe, on lira:
« Ci-gît Déborah, la fille qui aimait les grenouilles. Las, aucune n’eut la décence de se transformer en prince charmant. » »

« – Bonjour, ma chérie, ça va ?
– Ca va, mamie, et toi ?
– Ca va, ça va…
Kant, Descartes et Hegel n’ont qu’à bien se tenir. Niveau conversation, avec ma grand-mère, ils pourraient prendre cher. »

« C’est bizarre de vouloir quelque chose très fort, de l’obtenir un instant infime, de découvrir que c’est encore mieux que dans tout ses rêves, et puis paf, d’en être privé la seconde suivante »

« La prof arrive et, comment dire… Je suis face à un hobbit affublé de jambières rose bonbon. Frodo avec une perruque et une tenue sportive moulax.
Et vas-y que je tends la jambe, que je la fais passer sous mon aisselle et ressortir sous le menton, que j’inspire hiiiiiiiiiiiiiiiiiiin, que j’expire pfffffffffffff. Et on enchaîne : la position du héron ventripotent, le mulot crucifié, le bouc unijambiste. Oui, c’est bien, ton mollet doit entrer en fusion avec ton esprit. C’est bon pour ton karma.
J’aime ma mère, j’essaie d’adopter un visage neutre, voire encourageant, mais la vérité est simple : le yoga, ce n’est pas pour moi. »

Processed with VSCO with c1 preset

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s