Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #109] IRL tome 2, une suite palpitante !

– In Real Life, tome 2 : Mémoire Vive –

« Je n’ai jamais fait de théâtre dans les rêves éveillés, pourtant j’ai soudain l’impression que je m’apprête à monter sur scène. »

in-real-life-tome-2-memoire-vive-1171688Auteur : Maiwenn Alix

Éditeur : Milan

Genre : Science Fiction / Dystopie

Date de Parution : 26 juin 2019

Prix : 17,90€ (broché), 12,99€ (numérique)

Nombre de pages : 480 pages

Résumé : Lani a grandi heureuse dans le Système, un monde postapocalyptique où chacun travaille à la reconstruction de l’écosystème dévasté. Un monde où chacun est relié aux autres par la pensée. Un monde où, pour compenser l’âpreté des journées, les nuits sont remplies de formidables rêves éveillés, véritable existence virtuelle parallèle.
À 17 ans, elle a été enlevée par un groupe de rebelles et déconnectée du Système. Convaincue de la légitimité de la rébellion, elle en devient l’un des soldats – l’un des meilleurs. C’est pourquoi, quand l’homme qu’elle aime se fait enlever par le Système, elle se lance dans une tentative désespérée pour le récupérer.
Mais, pendant ce temps, sur l’île des rebelles, un coup d’État a lieu… 


Pour aller voir ma chronique sur le tome 1, c’est pas ici !

/!\ Risque de spoils si vous ne l’avez pas lu /!\

– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce que le tome 1 finissait trop en plan donc j’ai très vite voulu savoir la suite !

L’Objet Livre : La couverture est toujours aussi futuriste et représente plus ou moins une scène du début du livre.

Mon avis : Alexander a été enlevé par le Système et Lani s’est mis en tête d’aller très vite le chercher. Il s’engage alors un contre la montre palpitant vu que les Récupérateurs ne disposent de pas plus de 7 ou 8 jours maximum avant que la mémoire d’Alexander soit effacée.

lance-anderson-FpzZpLkZ9jU-unsplash

C’est avec grande impatience que je me suis lancée dans cette suite au vue du cliffhanger du tome 1 et franchement, je n’ai pas été déçue. J’ai trouvé ce tome 2 complètement fou ! Impossible de lâcher mon livre. Il n’y a pas de temps mort. Le rythme est vraiment infernale. On reprend exactement là où on en était à la fin du tome 1. On a même droit à un petite résumé du premier tome au début du livre ! Et ça, c’est super pratique quand ça fait longtemps que l’on a pas lu le tome précédent. Bon dans mon cas, ça faisait peut être un semaine donc ça allait encore xD

simon-maisch-ZOtvXzVtltY-unsplash

Lani est vraiment un personnage que j’adore. Elle est beaucoup plus sure d’elle maintenant et rien ne peut l’arrêter. On va continuer à découvrir cet univers connecté avec Lani  mais aussi celui qui est déconnecté avec une autre île au coutume très archaïque. Autant j’ai adoré la première partie du livre mais un peu moins la deuxième. Pas que c’était pas bien mais les évènements m’ont un peu moins plu notamment sur cette nouvelle île. Les personnages m’ont fait hérissé les poils tellement il m’ont énervés avec leur pratique même si c’était nécessaire à l’histoire. Mais alors la fin… Elle m’a fendu le cœur T____T Je vais très vite me lire le 3eme tome je pense parce que je me demande vraiment comment cette saga va se finir.

julius-jansson-4hytKf7NIDc-unsplash

NOTE : 5 / 5

Une suite au rythme complètement fou !


– Citations –

« Quel endroit horrible ! Comment les humains ont-ils pu un jour penser que tout ce béton soit une bonne idée ? Comment ont-ils pu imaginer vivre ainsi à plusieurs millions, loin de la nature ? »

« Le Système a l’air tellement énorme, tentaculaire, gigantesque, vu d’ici… Des millions de personnes partout sur la Terre. Et nous sommes une simple poignée d’individus non connectés, vivant aux confins du monde, dans des zones isolées. »

« Nous n’osons pas esquisser le moindre geste l’un envers l’autre, mais le sourire que je vois au fond de ses yeux à chaque fois que je tourne la tête vers lui est comme une caresse. »

92136755_285734609084152_6240024299206344704_n« Je t’attendais ainsi qu’on attend les navires

Dans les années de sécheresse quand le blé

Ne monte pas plus haut qu’une oreille dans l’herbe

Qui écoute apeurée la grande voix du temps .

Je t’attendais et tous les quais, toutes les routes

Ont retenti du pas brûlant qui s’en allait

Vers toi que je portais déjà sur mes épaules

Comme une douce pluie qui ne sèche jamais.

Tu ne remuais encor que par quelques paupières,

Quelques pattes d’oiseaux dans les vitres gelées,

Je ne voyais en toi que cette solitude

Qui posait ses deux mains de feuille sur mon cou.

Et pourtant c’était toi dans le clair de ma vie,

Ce grand tapage matinal qui m’éveillait

Tous mes oiseaux, tous mes vaisseau, tous mes pays,

Ces astres, ces millions d’astres qui se levaient.

Ah que tu parlais bien quand toutes les fenêtres

Pétillaient dans le soir ainsi qu’un vin nouveau,

Quand les portes s’ouvraient sur des villes légères

Où nous allions tous deux enlacés par les rues.

Tu venais de si loin derrière ton visage

Que je ne savais plus à chaque battement

Si mon coeur durerait jusqu’au temps de toi-même

Où tu serais avec moi plus forte que mon sang. »

 

Publicité

1 réflexion au sujet de “[CHRONIQUE #109] IRL tome 2, une suite palpitante !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s