Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #107] In Real Life, une saga qui promet !

– In Real Life, tome 1 : Déconnexion –

« On se sent toujours libre quand on ignore où sont placées ses chaînes. »

in-real-life-tome-1-d-connexion-1059799

Auteur : Maiwenn Alix

Éditeur : Milan

Genre : Science Fiction / Dystopie

Date de Parution : 22 août 2018

Prix : 16,90€ (broché), 10,99€ (numérique)

Nombre de pages : 408 pages

Résumé : Dans un futur postapocalyptique, les humains vivent dans de petites implantations agricoles, travaillant à régénérer les écosystèmes endommagés. Chaque individu est connecté au Système. À travers ce vaste réseau numérique, les gens peuvent communiquer par la pensée et visiter pendant leur sommeil des « rêves éveillés », des rêves si réels qu’ils permettent aux membres du Système de vivre une existence virtuelle en parallèle de leur vie dans l’implantation.
Chaque nuit, les adolescents s’affrontent dans des épreuves de construction de rêves. Le jour de la Répartition, les plus doués quitteront leur implantation pour consacrer leur vie à l’élaboration des rêves éveillés.
Brutalement arrachée au Système alors qu’elle est sur le point de remporter le Tournoi des constructeurs, Lani découvre un monde « hors connexion », dans lequel son pouvoir d’élaborer des rêves lui offre un destin inattendu.


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce qu’il faisait parti de ma PAL pour Livre Paris puisque je devais y rencontrer l’autrice. Pour les raisons que l’on connait tous, ça n’a malheureusement pas pu se faire mais j’ai commencé la trilogie tout de même 😁

L’Objet Livre : La couverture évoque bien l’univers futuriste du livre et elle m’a tout de suite intrigué.

nasa-Q1p7bh3SHj8-unsplash

Mon avis : Lani vit dans un monde où l’on peut communiquer par la pensée. Un monde dans lequel, pendant la nuit, on peut visiter des « rêves éveillés ». Un monde sans violence, où la gentillesse et le partage sont les choses les plus importantes. Depuis la grande Connexion, tous les individus sont connectés entre eux. Tout dans leur vie est optimisé pour reconstruire la planète et répartir les ressources. Mais lors d’une vérification de routine, Lani se fait enlever brutalement à sa communauté. Elle va découvrir l’envers du décor, un monde « hors connexion ».

franck-v-jIBMSMs4_kA-unsplash(1)L’univers et surtout les enjeux de cette histoire ne sont pas simple à expliquer et ce serait dommage que je vous en dise davantage pour ne pas vous gâcher la découverte de l’histoire. Mais cela nous permet de nous questionner sur une entité technologique qui contrôle le monde. En cela, ça m’a fait beaucoup pensé à Cogito de Victor Dixen avec l’intelligence artificielle. J’ai adoré les personnages de Lani qui est sure d’elle dans son monde mais complètement perdue dans le nouveau. Elle ne sait plus comment se comporter et des choses qui nous paraissent simples lui sont complètement inconnus. Elle l’a voit apprendre au fur et a mesure. Alexander et elle sont des personnages forts avec de la personnalité mais en même temps très sensible.

La plume de l’autrice est super fluide. On ne s’ennuie jamais, il se passe toujours quelque chose même si elle pose les bases de son histoire en même temps. Mais pour moi ce tome 1 est encore introductif à une histoire qui a encore beaucoup de chose a nous offrir. Le cliffhanger de fou de la fin le prouve ! Vivement que je lise la suite !

sven-scheuermeier-VNseEaTt9w4-unsplash

NOTE : 5 / 5

Un début de saga qui promet !


– Citations –

91518087_237633694100610_5732081589672738816_n

« Mon cœur fait un bond dans ma poitrine. Demain, un hovercraft spécialement affrété viendra nous chercher pour nous conduire à Honfu, la capitale de notre district. Une fois là-bas, nous participerons à la cérémonie de la Répartition. Les résultats du tournoi de Construction nous seront révélés, ainsi que nos nouvelles affectations. Demain, nous saurons enfin quel métier nous allons exercer et où nous allons passer le reste de nos vies. Nous deviendrons officiellement adultes. »

« Imaginez ce qu’il serait advenu de cette pauvre planète si tout le monde n’était pas connecté ! Vous avez bien fait quelques rêves historiques, vous avez tous pu voir quelles horreurs la société primitive a été capable de faire ! »

« – Je… Je suis désolé, Lani. Pour tout.
Il relève la tête et plonge ses yeux dans les miens. La sincérité que j’y lis me désarme et je sens ma volonté d’être forte vaciller. Les larmes coulent à nouveau sur mes joues sans que je puisse les retenir. J’enfouis mon visage entre mes mains. J’ai tout perdu. »

Publicité

2 réflexions au sujet de “[CHRONIQUE #107] In Real Life, une saga qui promet !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s