Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #105] Grim Lovelies, une très belle surprise !

– Grim Lovelies –

« Vous êtes comme ces épines, voyez-vous. Dangereuse de nature… »

grim-lovelies-tome-1-1224336

Auteur : Megan Shepherd

Éditeur : Castelmore

Genre : Fantasy

Date de Parution : 14 aout 2019

Prix : 16,90€ (broché), 9,99€ (numérique)

Nombre de pages : 410 pages

Résumé : Anouk envie le « Joli Monde », celui des humains, avec ses belles voitures et ses tenues à la mode, un monde où les gens sont libres d’aller et venir, et de tomber amoureux. Malheureusement, tout cela lui est inaccessible, car elle n’est pas humaine. Anouk est née animal et a été transformée en jeune fille par la sorcière Mada Vittora, qui a fait d’elle sa domestique. Derrière les murs de sa prison parisienne, elle mène une morne existence, entre balai et casseroles. Mais lorsque sa maîtresse est découverte gisant dans une mare de sang, Anouk et ses amis s’empressent de fuir avant d’être accusés du crime.

Le monde extérieur tant fantasmé devient un lieu hostile. La société secrète de magie, « la Haute », s’est déjà lancée à leurs trousses, tandis que s’engage une course contre la montre pour garder apparence humaine. Car si Anouk et ses amis échouent à prolonger le sortilège qui les a transformés, ils perdront tout. S’ils y parviennent, des pouvoirs insoupçonnés pourraient s’ouvrir à eux.


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Je ne connaissais pas du tout ce livre avant que mon homme me le ramène à la maison pour la Saint Valentin ❤ Du coup, j’ai décidé de le commencer tout de suite 😉

L’Objet Livre : La couverture est juste magnifique 😍 Elle promet plein de magie comme nous le laisse suggérer la quatrième de couverture.

alexander-XSl6VEp7LFg-unsplashMon avis : Dans cette histoire, on va suivre Anouk, une jeune Familier au service de la sorcière Mada Vittora. Cette dernière l’a transformé à partir de sa condition animale ainsi que plusieurs de ces camarades constituant son personnel voir plus justement ses esclaves. Mais un soir, la sorcière est retrouvée morte dans sa chambre et ses Familiers n’ont plus que 3 jours pour trouver une autre sorcière qui pourra prolonger le sort.

Anouk et ses amis partent donc à l’aventure tout en sachant que les membres de la Haute (haute institution régissant les personnes au pouvoirs magiques tel que les sorcières ou les Gobelins) pensent que ceux sont eux qui ont assassiné leur maitresse. Le compte a rebours est lancé et une course folle commence.

remi-antunes-LBu4WQxJNMw-unsplashAlors ça a carrément été une bonne surprise ! J’aime beaucoup le personnage d’Anouk qui est d’abord très naïve mais va finir par se forger un bon caractère. Avant que sa maîtresse ne meurt, Anouk n’avait tout simplement pas le droit de sortir de la maison alors qu’ensuite elle va pouvoir découvrir le monde. L’univers est super sympa puisque c’est dans notre monde, à Paris principalement, mais avec une communauté magique non connu des Charmants, les humains. Ça m’a un peu rappelé le Paris des Merveilles de Pierre Pevel sur le principe.

Mais alors la fin de ce tome 1 ! Je suis super frustrée de comment ça se finit et en même temps, sur certains points, je trouve ça un peu facile. Mais j’ai super hâte de lire la suite ! Je vais très vite me le procurer 😏

NOTE : 4,5 / 5

Une super bonne surprise !


– Citations –

« Anouk n’était pas prête à voir tout cela se terminer, ce rêve magnifique qui consistait à être humaine. Elle voulait tout vivre. Voir tous les endroits qu’elle ne connaissait que par ses lectures. Prendre un bateau. L’avion. Et lire – lire de tout. Des contes de fées. Des histoires d’amour. Seuls les humains étaient capables de décrire la douleur et l’amour, de la faire tour à tout se pâmer et pleurer à chaudes larmes en racontant des évènements qui ne s’étaient jamais produits et qui affectaient des personnes qui n’avaient jamais existé… »

« – Ce soir, ma chérie, tu vas dehors.
Dehors? Dans le Joli Monde, où les Charmants se promenaient main dans la main, le visage caressé par le soleil, au milieu des voitures, des boîtes aux lettres et des panneaux de signalisation, où ils marchaient d’une rue bordée d’arbres à l’autre, et ainsi de suite?
Dehors?
– Vous êtes sérieuse? demanda Anouk, le souffle cout.
– Absolument. Mais avant, il te faut de bonnes chaussures… »

89372907_633766734080940_4341913994374676480_n

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s