Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #94] De Sang et de Rage, un livre qui traîne en longueur…

– De Sang et de Rage –

« Je ne souhaitais que la paix, mais les dieux semblent en avoir décidé autrement. « 

le-destin-d-orisha-tome-1-de-sang-et-de-rage-1195487

Auteur : Tomi Adeyemi

Éditeur : Nathan

Genre : Fantasy

Date de Parution : 2 mai 2019

Prix : 18,95€ (broché), 14,99€ (numérique)

Nombre de pages : 560 pages

Résumé : Il fut un temps où la terre d’Orïsha était baignée de magie. Mais une nuit, tout a basculé, le roi l’a faite disparaître et a asservi le peuple des majis. Zélie Adebola n’était alors qu’une enfant. Aujourd’hui, elle a le moyen de ramener la magie et rendre la liberté à son peuple ; même si face à elle se dresse le prince héritier du trône, prêt à tout pour la traquer.
Dans une Afrique imaginaire où rôdent les léopardaires blancs et où les esprits ont soif de vengeance, Zélie s’élance dans une quête périlleuse…


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Il a fait énormément parler de lui en VO alors je me suis jetée dessus dès sa sortie en français. Malheureusement, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire et je l’ai lu au fur et à mesure sur 4 mois…

L’Objet Livre : La couverture est magnifique et donne tout de suite le ton sur ce que va contenir l’histoire : de la magie dans une Afrique imaginaire.

1f548fc36c1c21b84f434f0518f34e95Mon avis : Dans cette Afrique Imaginaire, sur les terres d’Orisha, le monde était baigné de magie. Sauf qu’une nuit, le roi la fait disparaitre pour mieux asservir le peuple des majis. Zélie, qui était enfant, a vu sa mère périr aux mains des soldats. Aujourd’hui, elle a peut être le moyen de faire revenir la magie mais l’héritier du trône va tout faire pour l’en empêcher.

Je sais pas si c’est parce que je l’ai lu sur 4 mois ou si c’est le livre mais j’ai trouvé ça long pour ce qui s’y passe… Zélie part dans une quête presque impossible pour faire revenir la magie, il faut qu’elle se dépêche, les jours passent vite. Mais arrivé presque au bout du temps imparti, elle se relâche complètement ! J’ai pas trouvé ça très logique. Je m’attendais à ce que le suspense continu et que la tension reste palpable mais non. Ça tombe comme un soufflet. C’est tellement dommage ! L’écriture de l’auteure reste parfois scolaire et surtout prévisible. Quand les choses se passent trop bien, on sait très bien que quelque chose va finir par nous tomber sur le coin de la tête.

hu-chen-60XLoOgwkfA-unsplash

Heureusement, les derniers chapitres rattrapent tout ça avec des évènements que là, on ne s’attend pas et c’est tant mieux ! Je lirai la suite mais je garderai une certaine appréhension… J’espère juste que ce sera plus fluide et moins prévisible…

Après il y a quand même quelques messages importants véhiculés dans cet univers fantastiques : la haine des Noirs, leur asservissement voir leur mort. L’auteure l’explique très bien dans les remerciements. Elle a écrit ce livre dans l’espoir que les gens changent. Elle y a mis toute sa rage. Et c’est aussi et surtout pour ces messages que je lirai la suite de cette saga. J’aurais vraiment aimé beaucoup plus accroché à ce premier tome…

NOTE : 3 / 5

Un premier tome qui traine en longueur…


– Citations –

 » – Vos adversaires portent des épées. Pourquoi alors vous exercer à l’art du bâton?
D’une même voix, nous récitons alors le mantra que Mama Agba nous a si souvent fait répéter:
– Parce qu’il protège plus qu’il ne blesse, qu’il blesse plus qu’il ne mutile, et qu’il mutile plus qu’il ne tue. Le bâton n’est pas une arme destructrice.
– Je vous apprends à devenir des guerrières dans un jardin pour que vous n’ayez jamais à être des jardinières à la guerre. Et si je vous insuffle la force de vous battre, vous devez aussi acquérir la force de la retenue.  » 

IMGP9946