Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #89] Animale, faites sortir la bête qui est en vous !

– Animale, tome 1 : La Malédiction de Boucle d’or –

« C’était un cri animal, mais c’était un cri humain en même temps. Comme si l’on avait cousu la langue d’une bête dans la bouche d’un homme. »

animale-tome-1-la-malediction-de-boucle-d-or-1033190Auteur : Victor Dixen

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Genre : Fantastique

Date de Parution : 22 août 2013

Prix : 17,90€ (broché), 8,65€ (poche), 8,49€ (numérique)

Nombre de pages : 400 pages

Résumé : 1832. Blonde, 17 ans, orpheline, vit depuis toujours dans un couvent, entourée de mystères. Pourquoi les sœurs l’obligent-elles à cacher sa beauté troublante ? Qui sont ses parents et que leur est-il arrivé ? Blonde est différente et rêve de se mettre en quête de vérité : il y a au cœur de son histoire un terrible secret.
Et si le conte le plus innocent dissimulait l’histoire d’amour la plus terrifiante ?


– Mon Avis –

william-daigneault-Omlu0KHlUiQ-unsplashPourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce qu’après avoir lu tous les Phobos et Cogito, j’avais envie de découvrir un autre genre que nous propose Victor Dixen. Après la science fiction, place au fantastique ! Même si Animale est sorti avant Phobos.

L’Objet Livre : La couverture est très représentative de l’histoire, sombre avec Blonde, le personnage principal.

Mon avis : Blonde n’a jamais connu ses parents. Elle a été élevé par des sœurs dans un couvent au cœur des Vosges depuis toujours. Mais à 17 ans, elle commence à se demander pourquoi les sœurs la surprotègent en la préservant du soleil en disant qu’elle est fragile de santé…

nathan-dumlao-d82BazKbKFw-unsplashDans ce roman, on va aborder le thème de la métaphore animale en suivant deux destins en parallèle. Celui de Blonde tout d’abord enfermée dans un couvent au milieu des bois. Elle ne connait que ce lieu depuis sa plus tendre enfance mais sa vie va être complètement bouleversée quand elle découvre les lettres de Gabrielle. Cette dernière est une jeune femme qui a disparu vingt ans plus tôt dans des circonstances douteuses voir effrayantes. Blonde découvre son histoire à travers des manuscrits que Gabrielle a écrit durant sa fuite. C’est un inconnu qui lui a fait parvenir, lui propose de les lire avant de lui offrir la liberté. A travers ces écrits, Blonde va découvrir des choses qu’elle n’aurait jamais imaginé et va finir par découvrir des pans de son passé et va partir en quête de ses origines.

eli-defaria-bAZ4q6PhS9U-unsplashOn retrouve Victor Dixen dans un tout autre registre. On passe de la science fiction à une histoire fantastique avec un fond de réécriture de Boucle d’Or. Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que j’adore les réécritures de contes. En discutant avec l’auteur, il m’a fait remarqué qu’il avait voulu écrire une histoire assez sombre avec Boucle d’Or (ou Blonde dans le récit) comme touche de couleur dans une peinture. C’est exactement ça ! Une vraie peinture entre le règne de Napoléon et ses suites. Un fond de véritables faits historiques et un conte revisité. Une perle ! J’ai adoré ! De plus, sa plume est plus soutenu, métaphorique et poétique, en adéquation avec cette époque. Mais une chose ne change pas : le suspense est toujours bien présent et nous rend complètement addict à cette histoire, la marque de fabrique de Victor Dixen 😉

NOTE : 5 / 5


– Citations –

« Les cheveux sont comme un flou qui gomme les défauts des visages imparfaits, mais qui voile aussi la perfection des visages sans défauts. »

« La parole d’un homme a une grande valeur, lorsque cet homme est parvenu à l’hiver de sa vie et qu’il n’a plus rien à perdre. »

« Il y a un soulagement à découvrir l’origine de sa différence. Il y a un soulagement à apprendre enfin pourquoi l’on a souffert pendant toute son existence, et surtout que l’on n’en est pas responsable, que l’on doit juste vivre avec. »

« Les âmes les plus généreuses ne sont pas toujours celles que l’on pense, dans un monde où un riche aristocrate est prêt à tous les crimes pour sécuriser son bien, où une vieille dame sans famille ni domicile offre ses économies sans une seconde d’hésitation pour une cause qu’elle estime juste… »

« Avant de songer au remède, il convient de connaître le mal. « 

IMGP9393

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s