Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #88] L’Arrache Mots, une plume magnifique !

– L’Arrache Mots –

« Toute lecture est une représentation. Je donne mon propre sens à ce que je lis. »

l-arrache-mots-1207721Auteur : Judith Bouilloc

Éditeur : Hachette

Genre : Fantastique / Romance

Date de Parution : 22 mai 2019

Prix : 15,90€ (broché), 10,99€ (numérique)

Nombre de pages : 280 pages

Résumé :

« La phrase s’écoula de ses lèvres lentement, intelligiblement. Les enfants retinrent leur souffle. Au cœur de la bibliothèque de Pergame, la magie opéra encore une fois. Les caractères se décollèrent de la page en tremblotant, ils virevoltèrent sous le nez de la jeune femme avant de dessiner quatre silhouettes distinctes. Les gamins pouvaient reconnaître le marchand d’habits accoutré d’un magnifique pourpoint, et ses trois filles, dont l’une était vêtue avec moins de fanfreluches que les autres… c’était la Belle. »

La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.

Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !

Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.


– Mon Avis –

jaredd-craig-HH4WBGNyltc-unsplashPourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce que les premiers retours ont été plutôt bon et qu’on nous promettait que cela ressemblait un peu à la Passe Miroir. Moi qui adore cette saga, j’ai voulu très vite me lancer tout en appréhendant un peu d’être déçue…

L’Objet Livre : La couverture est vraiment très réussi et reflète parfaitement l’histoire je trouve. De plus, la mise en page intérieure est vraiment trop belle ❤

Mon avis : Iliade a le pouvoir de faire vivre les histoires dont elle fait la lecture. Les mots s’arrachent des pages au son de sa voix pour former des illusions à l’image du récit qu’elle est en train de lire à voix haute. J’ai adoré son pouvoir qui est sans rappeler ceux que l’on peut croiser dans la Passe Miroir. Iliade va se voir proposer d’épouser un noble de la cour et va donc se rendre au Palais Royal. Mais que de rebondissements pour enfin savoir qui elle va épouser !

massimiliano-morosinotto-3-K-OU5GO8w-unsplashJe trouve que l’autrice a une plume magnifique qui appelle à la poésie en faisant référence aux grands classiques tel que L’Iliade (l’origine du prénom de son personnage principal) et à différents contes comme le Petit Chaperon Rouge ou encore les contes des Frères Grimms. D’ailleurs, cela m’a donné envie de découvrir l’Iliade et l’Odyssée qui est une lecture qui me fait envie depuis mon adolescence.

Le couple principal me fait aussi penser énormément à la Passe Miroir. Elle est discrète, maladroite tout comme Ophélie et lui est torturé et froid tout comme Thorn. J’avais peur d’être déçue vu comment j’adore la Passe Miroir mais pour moi l’Arrache Mots a largement relevé le défi dans un one shot peut être moins approfondi et complexe que la Passe Miroir mais tout aussi magique.

trevor-cole-IdYeC0NqNls-unsplash

NOTE : 5 / 5

Une plume magnifique !


– Citations –

« Peut-être lisez-vous trop de romans ? Peut-être que les mots forment une barrière autour de votre conscience ? Ce ne sont que des hypothèses. En vérité, vous êtes un mystère. En votre présence, je n’entends que le silence, comme le rêve d’une pensée libre. »

« C’est toujours le moment de lire , monsieur ! Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de livres qui sortent chaque année dans les librairies ! Le chiffre est vertigineux ! Une centaine de vies de lecture ne suffiraient pas à épuiser le patrimoine mondial de la littérature. Il n’y a pas une minute à perdre. »

« En croisant les univers, en inventant ce que les mots ne disent pas. Rêve les blancs entre les lignes, déploie tes propres histoires et tes propres visions. »

« Elle recueillait les signes de ponctuation dans le creux de sa main, les virgules et les points, grains de beauté de la phrase, miettes répandues fugacement dans l’atmosphère. »

L'arrache Mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s