Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #82] Le Souffle de Midas, un bon premier roman

– Chroniques Homérides, Tome 1 :

Le Souffle de Midas –

« Quand les cauchemars devenaient plus simples à affronter que la réalité, fermer les yeux me semblait préférable. »

chroniques-homerides-tome-1-le-souffle-de-midas-971730

Auteur : Alison Germain

Éditeur : Le Chat Noir

Genre : Fantastique

Date de Parution : 31 octobre 2017

Prix : 19,90€ (broché), 5,99€ (numérique)

Nombre de pages : 272 pages

Résumé :

D’entre tes mains, fille d’Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux. Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux. Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction…


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce que je me suis achetée le tome 2 au salon du livre de Montreuil et que je n’avais toujours pas lu le tome 1 ! En plus, Alison était aux Imaginales donc c’était l’occasion d’enfin entamer la saga et de pouvoir en discuter avec elle 😊

L’Objet Livre : La couverture est vraiment très belle et nous promet un fort lien avec la Grèce antique x)

Mon avis : On va suivre Louise, une jeune étudiante assez banale avec un petit job pour financer tout ça. On est tout de suite immergé dans le vif du sujet puisque cette chère Louise se retrouve avec une jeune femme démembrée à l’agonie sur les bras en sortant du travail. On ne sait pas trop si on est dans le réel ou pas, cela reste flou. Mais le lendemain matin, notre jeune étudiante se rend compte que quelque chose cloche chez elle, que quelque chose a changer… C’est là que commence toute l’intrigue et les péripéties de notre héroïne.

hans-reniers-DELDTYAjPrg-unsplash

J’ai trouvé le début un peu long mais c’est aussi l’occasion pour que l’auteure mette en place toute l’intrigue et nous explique les enjeux de l’histoire. De plus, je l’ai trouvé un peu prévisible tout comme les actions du personnage principal… Il faut dire que Louise est un peu naïve, je crois que j’ai eu un peu de mal avec elle en fait. Son « histoire d’amour » avec Angus va beaucoup trop vite à mon gout en plus… L’histoire est sympa sinon, il y a du rythme, c’est bien construit et il n’y a pas de longueurs. De plus, j’ai énormément aimé le coté mythologique de l’histoire même si j’avoue que de ce coté, je n’ai pas tout bien suivi ^^ » J’espère que le tome 2 me donnera davantage d’éclaircissements.

muillu-W2271adLWyo-unsplash

Mais alors la fin ! Elle m’a carrément frustré ! On découvre un nouveau personnage et POUF ! C’est terminé ! Je vais essayer de me lire la suite bientôt parce que je vais pas pouvoir rester comme ça o_o.

NOTE : 3,5 / 5

Un bon premier tome qui donne envie de lui la suite 😉


– Citations –

« […] Qui aurait cru qu’une crevette comme vous en avait autant dans le ventre?
Je haussai un sourcil.
– Vous essayer de me faire rire?
il sourit.
– Est-ce que ça marche? »

« Elle m’agaçait ! Non seulement son don était cent fois plus cool que le mien, dix fois moins encombrant, et beaucoup plus discret, mais en prime, elle se tenait là, en face de moi, à me parler de sa voix douce et chaleureuse, comme si elle n’incarnait pas la traitresse de l’histoire. »

« -Je peux vous poser une question?

Angus, qui était sur le point d’enfiler son casque, tourna le visage vers moi.

– Allez-y

-Comment est ce que vous m’avez retrouvée?

Ses lèvres se retroussèrent à peine.

-Je ne vous ai pas vraiment quittée, vous savez…

Touchant. Ou peut-être un peu flippant. Je n’arrivais pas à me positionner. »

65904945_493125944561780_1440374757965955072_n

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s