Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #67] L’Oracle, une suite plus facile que le premier tome !

– L’Oracle –

« Ce qui est écrit s’accomplit toujours. »

l-oracle-1095130Auteur : Traci Chee

Éditeur : Collection R

Genre : Fantasy

Date de Parution : 22 février 2018

Prix : 18,90€ (broché), 12,99€ (numérique)

Nombre de pages : 592 pages

Résumé : 

Ce qui est écrit s’accomplit.

Ainsi se poursuit l’histoire de Sefi a et d’Archer, une histoire écrite avant leur naissance. De proies, les voilà devenus prédateurs : ils traquent les cruels estampeurs à travers Kelanna. Mais doivent-ils s’opposer à l’oracle ou l’aider à se réaliser ?

Nous étions morts, maintenant nous nous relevons.

Les légendes se forgent sur terre tout autant que sur mer, à la pointe de la plume ou de l’épée, mais attention à ne pas y perdre son humanité…

/!\ Attention, risque de spoil si vous n’avez pas lu le tome 1 /!\


Pour aller voir ma chronique sur le tome 1, c’est pas ici !

– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Je devais déjà le lire l’année dernière mais je ne me souvenais plus assez du tome 1 que j’ai donc décidé de relire. Et vu que la sortie du tome 3 approchait à grand pas, il était grand temps que je m’y mette ! C’est donc avec Maryline du blog Summaries Books que je l’ai lu et on lira aussi le tome 3 ensemble ❤ Si vous ne connaissez pas son blog, foncez ! Elle nous propose des résumés spoilants de pleins de livres ! Elle m’a déjà sauvé la vie plusieurs fois quand je ne me rappeler plus des tomes précédents x)

L’Objet Livre : Le livre est juste magnifique ! Que ce soit au niveau de la couverture, très tropical, la carte du monde que l’on parcourt durant le récit mais surtout la mise en page super recherché. Bon pas autant que Illuminae hein mais ici tout réside dans le fait qu’il faut faire attention à tout car il se cache des messages dans tout le livre.

austin-neill-685080-unsplash

nathan-ziemanski-463271-unsplashL’histoire et les personnages : Sefia et Archer ont retrouvé la Garde représentait par sa directrice, Tanin, qui retenait prisonnière Nin. Tanin propose à Sefia de les rejoindre mais cette dernière refuse. Par vengeance, Tanin tue Nin et Sefia, hors d’elle, la tue en retour. Puis Sefia et Archer se retrouve contraint de fuir et se retrouve à proximité de Corabel en Deliene. Ils vont continuer à être traqué mais vont finir par devenir les Prédateurs grâce au Livre.

C’est dans ce deuxième tome que l’on va se rendre compte de l’ampleur de l’histoire et voir tout son relief qui est juste énorme. On va découvrir beaucoup de choses sur Archer qui a enfin retrouvé sa voix, son passé mais aussi sur la personne qu’il devient. Il existe une certaine dualité en lui : le Archer que Sefia connait qui est gentil et un peu renfermé et celui qu’il devient, violent et assoiffé de sang… Je ne m’attendais pas à autant de violence mais on voit vraiment bien l’évolution de ce personnage auquel on a tout pris. Sefia est la témoin de ce changement et ne peut malheureusement pas y faire grand chose. De son coté, elle continue à lire le Livre pour prédire leur avancée et développe ces pouvoirs. Elle va découvrir qui était vraiment ses parents et c’est une réel surprise.

yann-allegre-1140242-unsplashLa plume de l’auteure : J’ai trouvé ce tome 2 beaucoup plus simple à comprendre que le tome 1. C’est peut être, qu’après le premier volet, on est finalement habitué à se creuser la cervelle xD L’auteure nous apporte beaucoup de réponses à nos questions même si d’autres finissent par se poser. Ce qui est super intéressant je trouve, c’est qu’elle nous raconte 3-4 histoires en parallèle dans le tome 1 et que dans le tome 2, ces histoires finissent par se recouper et se rejoindre. C’est super bien fait.

La lecture de ce tome 2 me conforme sur le fait que cette saga fait partie de mon top 5 vu la construction très réfléchi du récit où l’on va de surprise en surprise.

pawel-furman-70785-unsplash

NOTE : 5 / 5

Une suite plus simple que le premier volet !


– Citations –

« Il était possible de continuer à aimer les personnes qui vous avaient fait le plus mal.« 

« Croire que le monde est meilleur qu’il ne l’est réellement ne fait pas de toi quelqu’un de faible ! Cela fait de toi quelqu’un dont ce monde a besoin. »

« Nous étions morts, mais maintenant nous nous relevons ! »

« Pour ceux qui avaient le don, le monde était Illuminé : chaque objet flottant dans sa propre histoire, chaque instant accessible pour qui savait comment chercher. »

« Ceci est un mot, et un mot est une incantation, une promesse à garder ou un secret à dévoiler.

Contrôler le mot signifie le pouvoir de modeler.

La façon dont l’histoire retiendra ton nom.

Ceci est un mot, et un mot est une incantation.

Es-tu un héros ou un scélérat ?

Un espion ou un sauveur ?

Certains titres sont jolis.

Certains titres sont menteurs.

Tu peux dire qui tu es, que tu as ta voix.

Mais ceux qui sont choisis, eux n’auront pas le choix. »

L'Oracle

Publicités

2 réflexions au sujet de “[CHRONIQUE #67] L’Oracle, une suite plus facile que le premier tome !”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s