Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #53] La Première Fois que j’ai été Deux, une très agréable surprise !

– La Première Fois que j’ai été Deux –

« Laisse une chance à l’amour… »

la-premiere-fois-que-j-ai-ete-deux-1084004Auteur : Bertrand Jullien-Nogarède

Éditeur : Flammarion Jeunesse

Genre : Romance

Date de Parution : 6 juin 2018

Prix : 14,00€ (broché), 9,99€ (numérique)

Nombre de pages : 392 pages

Résumé : «Le scooter de Tom nous emporta loin du monde. Mes bras entouraient sa taille et je laissai ma tête reposer doucement sur son épaule. Je ne crois pas avoir été plus heureuse qu’à cet instant. Juste une fille comme les autres. Il avait suffi qu’un anglais à cravate surgisse de nulle part pour que mes pieds ne touchent plus le macadam. J’étais vraiment folle amoureuse.»


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce que l’on m’a très gentiment proposé de le recevoir et que le résumé m’a vraiment intrigué ! Pourtant, ceux qui me suivent depuis un moment maintenant savent que les romances ce n’est pas vraiment mon truc. Mais le résumé m’a convaincu d’essayer parce que oui c’est une romance mais une belle romance.

43020669L’Objet Livre : C’est aussi ce qui m’a convaincu de le lire parce que la couverture m’a attiré par sa douceur. Elle fait peut être un peu jeunesse mais reflète vraiment l’histoire entre ces deux adolescents.

L’histoire et les personnages : Un beau matin, Karen voit arriver dans sa classe Tom, un jeune anglais fraichement arrivé de Londres. Il a le total look décalé des mods, un mouvement musical britannique, à l’opposé de tous ses camarades de classe. Elle ne s’est jamais intéressé à la gente masculine de son lycée mais Tom l’intrigue. Étant l’une des meilleures élèves de littérature de sa classe, la directrice va la désigner pour aider Tom à passer son bac de français.

86babd7b627d896a2aa98dfbe771bb70J’ai trouvé les personnages touchants et l’histoire super mignonne. Cette romance est une histoire d’amour comme je les aime, tout en douceur. Vous savez comme je suis difficile pour ce genre de lecture mais là j’ai adoré. On apprend énormément de choses sur Londres (ça donne très envie de s’y rendre !), j’ai découvert beaucoup de musiques aussi car l’auteur nous donne pas mal de titres à écouter. On a même cette playlist à la fin du livre ainsi que la PAL de Karen. En effet, c’est un personnage qui lit beaucoup tandis que Tom aime énormément la musique. Comme vous dire que j’étais dans mon élément. Je vous conseille vraiment d’écouter ces musiques en même temps que votre lecture pour mieux en apprécier le cadre. Mais je dirais que c’est tout ce qu’il y a autour que j’ai le plus apprécié.

samuel-zeller-171871-unsplashLa plume de l’auteur : L’auteur nous présente une réelle réflexion sur l’amour et les relations amoureuses de façon très juste. Que l’on soit adolescent ou adulte je dirais. C’est une leçon inter-générationnelle aussi entre grand parents, parents et enfants. Il y a tellement de citations que l’on pourrait lire et relire dans ce livre. Je vous en mets quelques unes plus bas.

NOTE : 4,5 / 5

Une très agréable surprise !

jules-d-973035-unsplash


– Citations –

« Jouis de l’instant, demain ce que tu croyais éternel aura disparu. »

« Peut-on vivre sans prendre le risque de tout perdre ? Je savais bien que la plupart des histoires d’amour sont condamnées d’avance, mais à quoi bon aimer s’il n’y à pas la plus petite chance de vaincre le temps ? »

« La vie que nous propose la société de consommation est un leurre, une illusion. Nos vies sont piégées dans le toujours plus. Les sentiments n’ont pas tardé à se retrouver sur le marché, comme le reste. On ne vit plus l’amour, on le consomme. Et tout ce merdier finit comme il se doit, sur des tas d’immondices qui envahissent les décharges du cœur. »

« Je veux un homme qui m’aimera toute une vie ! Je ne lui demande pas forcément d’être de la plus grande fidélité mais je veux qu’il soit heureux de me retrouver. Je veux que le temps que nous passerons ensemble soit ce qui fait de mieux dans le domaine. Je veux qu’il soit fier de moi et que je sois fière de lui. Je veux une histoire d’amour au long cours. Une histoire basée sur la confiance. Je veux mourir très vieille en tenant la main de mon amour. »

« Ma vie s’était, d’une certaine manière, construite au fil des lignes. Je sais où me retirer quand les grands vents de la vie emportaient tout sur leurs passages. Il me suffisait d’ouvrir un livre et de me laisser glisser à l’intérieur. »

La Première Fois que j'ai été Deux

Publicités

2 réflexions au sujet de “[CHRONIQUE #53] La Première Fois que j’ai été Deux, une très agréable surprise !”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s