Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #51] Marquer les Ombres, une relecture au top !

– Marquer les Ombres, tome 1 –

« Je ne voulais pas qu’on m’apaise. Cette douleur, je la méritais. »

marquer-les-ombres-836014Auteur : Veronica Roth

Éditeur : Nathan

Genre : Science Fiction

Date de Parution : 17 janvier 2017

Prix : 17,95€ (broché), 13,99€ (numérique)

Nombre de pages : 464 pages

Résumé :

Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un « don’, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui
gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables. Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider… ou décider de se détruire.


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : A la sorti du tome 2, je me suis rendue compte que je ne me souvenais plus de ce tome là ou très peu. Et même en lisant un résumé détaillé spoilant (je les trouve sur ce blog : Summaries Books), je n’arrivais pas à me remettre dedans… Alors j’ai décidé de me le relire en audio.

L’Objet Livre : J’ai bien aimé la version audio mais je ne vous la conseille pas si c’est la première fois que vous lisez le livre parce que l’histoire est assez complexe et il y a beaucoup de personnages et de lieux différents.

L’histoire et les personnages : Je trouve que la 4eme de couverture résume bien dans quelle histoire on atterrit. On va suivre principalement les personnages de Cyra et d’Akos. L’une est Shotet et sœur du tyran qui gouverne leur peuple et l’autre est Thuvhésite d’un peuple pacifique de l’autre coté de la même planète. Les Shotet convoitent la planète entière et la veulent pour eux tout seuls. Chaque personne dans ce monde ci possède un « don » qu’il découvre souvent à l’adolescence. Ceux qui ont des visions dans le peuple de Thuvhé deviennent des Oracles. La mère d’Akos est l’une d’elle. Toute l’histoire va démarrer de prophéties où Akos, son frères et sa sœur ont des destins marquants. Akos et son frère Eijeh vont se faire enlever par les Shotet et vont devoir affronter leur destin.

J’ai particulièrement adoré pour la deuxième fois le personnage fort qu’est celui de Cyra. Son don flux est qu’elle peut provoquer la douleur rien qu’en touchant les gens mais elle doit aussi la supporter tout le temps. Elle a développé ce don comme un système d’auto défense vis à vis de son frère. Elle pense vraiment mériter cette douleur vu toutes les atrocités qu’il l’oblige à faire… C’est vraiment un personnage que j’adore. Akos, quand à lui, est très touchant. Son objectif absolu est de sauver son frère même si c’est une chose très difficile au vue de ce qu’il subit. Mais il est près à mourir pour lui.

La plume de l’auteur : La plume de l’auteure est fluide même si son histoire est complexe par l’univers créé ainsi que la multitude de personnages. Ce n’est pas une histoire que l’on peut lire à tête reposé mais il faut plutôt prendre des notes pour ne pas se perdre dans les différentes familles, civilisations et planètes. Mais au delà de ça, il y a vraiment des idées intéressantes.

NOTE : 4 / 5

Un relecture au top !


– Citations –

« – Je n’ai pas choisi le sang qui coule dans mes veines. Pas plus que tu n’as choisi ton destin. Toi et moi, nous sommes devenus ce qu’on nous a fait devenir. »

« L’ennui, avec les gens persuadés d’être des monstres, c’est qu’ils vous soupçonnent de mentir dès que vous ne les voyez pas comme eux se voient. »

« Je ne criais plus. Je n’avais pas peur. Je savais que j’avais la force de survivre à ça. »

« Cyra laissa passer un moment avant de répondre :

-C’est dur de savoir ce qui est bien ou mal dans cette vie. On fait comme on peut, mais ce dont on a le plus besoin, c’est de compassion. Tu sais qui m’a appris ça ? (Elle sourit.) Toi. »

« Contrairement a ce qu’elle lui avait dit un jour, elle n’était ni un clou rouillé ni un tison brûlant, ni une lame dans la main de Rysek.

Elle était une fleur-de-silence, tout en pouvoir et en potentiel.

Capable du bien comme du mal à parts égales. »

Marquer les Ombres 2

Publicités

5 réflexions au sujet de “[CHRONIQUE #51] Marquer les Ombres, une relecture au top !”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s