Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #50] Red Rising, une histoire sombre, stratégique et politique

– Red Rising, tome 1 –

« J’ai été forgé dans les entrailles de ce monde cruel. Trempé dans la haine. Affûté par l’amour. »

red-rising-tome-1-631316Auteur : Pierce Brown

Éditeur : Hachette

Genre : Science Fiction / Dystopie

Date de Parution : 17 juin 2015

Prix : 7,95€ (broché), 7,49€ (numérique)

Nombre de pages : 480 pages

Résumé : « J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce que j’en ai énormément entendu parler en bien comme en moins bien et j’avais vraiment envie de me faire mon propre avis sur cette histoire alors je me suis lancée 😉

L’Objet Livre : La couverture reste assez sobre et ne révèle rien de l’histoire que renferme le livre. Ce qui est super bien c’est la carte de l’Institut et surtout le diagramme de la hiérarchie des différentes couleurs. Ça permet de ne pas trop se perdre 😉

L’histoire et les personnages : L’histoire n’est pas du tout ce que j’aurais pu croire. En même temps, je me suis lancée sans même lire le résumé donc que de surprise lorsque je me suis aperçue que l’histoire se déroulait sur Mars ! On suit Darrow, un jeune homme tout droit sorti de l’adolescence par l’âge mais qui fait tellement plus vu la vie qu’il mène dans les mines. En effet, il est Fossoyeur et creuse la terre pour y extraire de l’hélium 3 pour qu’il serve à purifier l’air de Mars et ainsi devienne vivable et que les gens sur Terre puissent venir s’y installer. Darrow est un Rouge, un ouvrier tout en bas de l’échelle de la société qui est hiérarchisé suivant des couleurs. Les Ors gouvernent le tout. Il est marié à Eo qu’il aime plus que tout. Il travaille dur mais il est heureux jusqu’à ce qu’on s’en prenne à elle. Et là, tout son monde va basculer. Il va devenir l’arme qui va tout changer.

C’est une histoire qui est dure, qui m’a fait littéralement pleurer dès le début. C’est violent, sombre, stratégique et politique. J’ai eu un peu de mal au début, à rentrer dans le récit mais ensuite, à partir de la deuxième moitié du livre, j’ai réussi à me plonger dans l’histoire. La stratégie m’a énormément plu et Darrow est vraiment un surhomme je trouve dont il reste qu’une petite partie de sensibilité parce qu’on lui a tout pris. C’est un personnage fort qui ne peut finalement se fier à personne et c’est ça le plus dur, je dirais. L’auteur nous fait devenir complètement paranoïaque et l’on se demande quel personnage va encore le trahir. Son but est de reverser cette société qui lui a tout prix en devenant comme eux, de façon propre et figurée, pour mieux les détruire. Les infiltrer pour découvrir leur faiblesse, se retourner contre eux quand ils penseront qu’il est comme eux. En rentrant à l’Institut, il va découvrir que ce ne va pas être facile, qu’il va falloir qu’il se batte de toute ses forces même s’il y perd son âme.

La plume de l’auteur : La plume est fluide mais les mots et les situations sont durs et violents. Ce n’est pas une histoire à lire quand on a pas vraiment le moral. L’auteur nous met vraiment dans la même situation que Darrow, on ne fait plus confiance à aucun personnage. On va de surprises en surprises. La fin est aussi une révélation qui fait que je lirai la suite très vite !

NOTE : 4 / 5

Un livre complexe et dur psychologiquement !


– Citations –

« Personnellement, je n’ai jamais voulu faire de toi un homme. Les hommes sont tellement fragiles. Les hommes se brisent. Les hommes meurent. Non, j’ai toujours voulu faire un Dieu. »

« Nous rions, nous transpirons, nous refoulons notre colère. Nous nous connaissons depuis toujours. Nous avons grandi ensemble. Dans ses yeux, je vois mon coeur. Dans son souffle, j’entends mon âme. Elle est ma terre promise, mon foyer. Mon amour. »

« J’aurais pu vivre en paix. Mais mes ennemis m’ont apporté la guerre. »

« Je ne dois pas les battre, je dois devenir meilleur qu’eux. C’est comme ça que j’aiderais les rouges. Je ne suis qu’un petit garçon. Je suis têtu et imprudent. Mais si je deviens plus, si je deviens un leader, je ne serais pas qu’un agent des fils d’Arès. Je serais l’homme capable d’offrir un futur a son peuple. Comme dans le rêve d’Eo. »

« – Mais ce foutu rêve, Darrow, il nous dépasse ! Il englobe tout le monde ! C’est le rêve que mes enfants seront libres, qu’ils vivront sans être soumis aux Ors ; qu’ils pourront travailler la terre, celle qui leur appartiendra, celle que leur aura donnée leur père…

– Et moi, mon rêve, c’est toi.

Ma voix se brise. Elle se penche et m’embrasse sur la joue.

– Ton rêve doit devenir plus grand que ça. »

Red Rising 1

Publicités

2 réflexions au sujet de “[CHRONIQUE #50] Red Rising, une histoire sombre, stratégique et politique”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s