Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #28] Ready Player One, un énorme coup de cœur !

– Ready Player One –

Sortir de chez soi, c’est vraiment très surfait.

player-one-1054298Auteur : Ernest Cline

Éditeur : Michel Lafon

Genre : Science Fiction

Date de Parution : 12 mars 2015

Prix : 17,95€ (broché), 10€ (poche), 12,99€ (numérique)

Nombre de Pages : 405 pages

Temps d’écoute : 14h13

Résumé :

2044. La Terre est à l’agonie.

Comme la majeure partie de l’humanité, Wade, 17 ans, passe son temps dans l’OASIS – un univers virtuel ou chacun peut vivre et être ce qui lui chante. Mais lorsque le fondateur de l’OASIS meurt sans héritier, une formidable chasse au trésor est lancée : celui qui découvrira les trois clefs cachées dans l’OASIS par son créateur remportera 250 milliards de dollars ! Multinationales et geeks s’affrontent alors dans une quête épique, dont l’avenir du monde est l’enjeu. Que le meilleur gagne…


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Parce que j’ai vraiment adoré le film et quand j’ai su que c’était tiré d’un livre, je me suis jetée dessus ! Et l’audio était en plus disponible sur Audible 😉

L’Objet Livre : L’audio est très bien fait et nous plonge vraiment dans l’histoire. La nouvelle version de chez Michel Lafon est superbe avec une image du film. J’ai adoré les intitulés des chapitres et les différentes parties qui rappelle énormément les interfaces de jeux vidéos.

L’histoire et les personnages : L’histoire est tout simplement géniale ! C’est bourré d’énigmes qu’il faut essayer de résoudre au même rythme que les personnages qui font références à tout une culture geek : jeux vidéos, films, musiques des années 70-80 et beaucoup de pop culture.

C’est cette course vers l’œuf de Pâques de Halliday que j’ai adoré, le fait de devoir chercher et que la tension est super forte avec la concurrence avec la société IOI même si parfois, je l’avoue, les termes étaient un peu trop complexe et spécifique pour moi. Je suis un peu jeune pour avoir grandi au milieu de toute cette culture. C’est pour ça que j’ai apprécié que le film soit un peu « simplifié ». Je m’explique.

Comparaison du livre avec le film

  • Le film a été inspiré du livre et n’ai donc pas une adaptation. A ne pas confondre. Il y a beaucoup de choses qui différent dans le film par rapport au livre.
  • Le film de Steven Spielberg s’adresse à un public plus large car il a simplifié beaucoup de choses. L’univers y est tout aussi complexe mais plus simple à imaginer grâce aux images mais les termes de la culture pop sont simplifiés dans le sens où il a pris des références que tout le monde connait plus ou moins (Jurassic Park, Gozilla, Retour vers le Futur, Stefen King…).
  • Et dans le même besoin de simplifier le tout, les énigmes pour retrouver l’œuf de Pâques de Halliday sont plus évidentes dans le film mais aussi moins nombreuses pour que le film ne soit pas trop long. Et même en en supprimant la moitié, le film fait quand même 2h20 ! Mais la trame de l’histoire reste la même. Ils ont vraiment respecter l’œuvre pour moi tout en donnant une super film.

readyplayerone-com_

Mais pour moi, que ce soit le livre ou le film, les deux sont très bons mais à un degré de complexité différente. J’ai vraiment adoré les deux ❤

Et les personnages principaux que sont Parzival, Art3mis et Aech sont super attachants. Je les ai adoré pour leur persévérance, leur courage et toutes les connaissances qu’ils ont sur la culture pop. C’est ouf !

La plume de l’auteur : Il sait nous tenir en haleine. Même si j’avais déjà vu le film avant de lire le film, je suis restée quand même très attentive à l’histoire et tout ça malgré les termes très compliqués et spécifiques à la culture geek. J’avoue que l’auteur m’a perdu un peu des fois mais son livre reste génial. J’imagine même pas toutes les recherches qu’il a du faire pour l’écrire. Il fallait vraiment penser à tout ça ! Mais je ne le conseillerai pas forcément au plus jeune d’entre vous.

NOTE :  5 / 5

Un énorme coup de cœur !


– Citations –

« – J’ai créé l’OASIS parce que je me suis toujours senti étranger au monde réel. Je ne savais pas comment entrer en relation avec les gens qui y habitaient. J’ai eu peur toute ma vie durant, jusqu’au moment où j’ai su que la fin était proche. C’est alors que j’ai compris ceci : aussi terrifiante et pénible que soit la réalité, c’est aussi le seul endroit où l’on puisse trouver le vrai bonheur car la réalité est réelle. »

James Halliday

« Il n’avait pas fallu longtemps pour que des milliards de gens travaillent ou bien s’amusent au sein de l’oasis au quotidien. Ils se rencontraient, tombaient amoureux sans jamais poser le pied sur le même continent. La frontière entre l’identité réelle et celle de l’avatar avaient commencé à se brouiller. »

« T’as des couilles en adamantium massif, mec! Respect. » Each

« Que celui qui n’a jamais péché se contente de la boucler. »

Ready Player One 1

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s