Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #16] Eliza et ses monstres, une petite pépite !

– Eliza et ses monstres –

« Il m’a trouvée dans une constellation. »

eliza-et-ses-monstres-1022268

Auteur : Francesca Zappia

Editeur : Collection R

Genre : Romance / Web

Date de Parution : 18 janvier 2018

Prix : 18,50€ (broché), 12,99€ (numérique)

Nombre de Pages : 400 pages

Résumé :

Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une fille timide, intelligente, un peu étrange et… qui n’a pas d’amis.

Dans sa vie en ligne, Eliza est LadyConstellation, créatrice anonyme de La Mer infernale, un webcomic extrêmement populaire.

Avec des millions de followers et de fans à travers le monde, son alter ego est une véritable star.

Mais Eliza ne peut s’imaginer aimer le monde réel plus qu’elle n’aime sa communauté numérique.

Puis, un jour, Wallace Warland arrive dans son lycée et Eliza va vite se demander si la vie ne mérite pas d’être vécue hors ligne…


– Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Je l’ai principalement commencé à cause des Serial R readers qui nous l’ont extrêmement bien vendu quelques jours avant sa sortie parce que le livre ne me tentait pas plus que ça au départ… Et puis finalement le sujet et leurs avis ont fini par me convaincre que j’allais peut être passé à coté de quelque chose.

L’Objet Livre : La couverture est vraiment magnifique et représente bien le livre je trouve. Mais le plus intéressant, c’est le fait que l’on est une histoire dans une autre : la trame principale de l’histoire d’Eliza et une petite partie du récit de sa BD, La Mer Infernale. Je crois que l’on retrouve ce principe dans Fangirl de Rainbow Rowell (que je n’ai toujours pas lu, honte à moi) avec la fanfiction qu’écrit l’un des personnages principaux : Carry On. Sauf qu’ici, on a les dessins de l’auteure en prime pour nous illustrer la BD !

L’histoire et les personnages : Dans cette histoire, on suit Eliza qui est une fille très discrète voir effacée dans le monde réel. Elle fait tout pour rester invisible aux yeux des gens de son lycée. Mais sur le net, elle est la créatrice d’une bande dessinée mondialement connue même si personne ne sait qui elle est vraiment à part deux de ses plus proches amis sur les forums de sa BD. Mais un jour, un nouvel élève arrive dans son lycée et sa vie IRL va finir par changer. Eliza va finir par s’ouvrir au monde qui l’entoure.

Ce livre parle de sujets qui me touchent particulièrement. En effet, il aborde internet, la popularité sur internet qui peut très vite devenir très dur à gérer (c’est pas le cas pour moi hein xD), les forums de discussion, le fait de ne pas trop s’ouvrir au monde réel, le fait que les personnes extérieurs à tout ça ne comprennent pas vraiment notamment les parents… Je suis passée par là. Et souvent mes parents n’ont pas compris (ou ont mis un sacré moment) que l’on pouvait se faire des amis sur le net, de vrais amis. C’est sur, il faut faire quand même attention à qui on pourrait avoir derrière son écran mais c’est possible. Il ne faut pas oublier que les parents de notre génération n’ont pas grandi avec notre approche d’internet, c’est pour ça que c’est un sujet souvent sensible…

Après même si j’adore ce monde là, j’ai appris à m’en détacher un peu et à m’intéresser à ce qui m’entoure parce que c’est tout de même important. Je ne dis pas que je suis devenue super sociable, loin de là, mais je préfère avoir peu d’amis en qui je peux avoir confiance… Bref, je m’égare ! Mais c’est ça que Francesca Zappia veut nous démontrer à travers ce livre : que le net peut nous apporter du très bon comme du mauvais et qu’il ne faut pas se renfermer sur nous même en restant dans ce monde sans nous intéresser au reste.

Un autre point que j’ai apprécié dans ma lecture, c’est la romance trop trop mignonne qui s’installe entre Eliza et Wallace. C’est super frais et doux. De plus, ces deux personnages sont super attachants ❤ Eliza a ses démons et Wallace a un passé assez difficile que l’on découvre en même temps qu’elle.

La plume de l’auteur : J’ai beaucoup aimé la plume de Francesca Zappia, c’est super fluide et original. Le livre se lit vraiment tout seul. Ce que j’adorerai maintenant, c’est que l’auteure nous sorte La Mer Infernale en roman illustré avec ses dessins ❤ On en a un aperçu mais l’histoire a l’air super originale et l’univers super riche !

Bref, lisez ce livre, c’est une petite pépite ❤

NOTE : 5 / 5

ÉNORME COUP DE CŒUR


– Citations –

« Il m’a trouvée dans une constellation. »

« – Si tu devais choisir, quelle serait ta réponse : mourir dans l’année ou vivre pour l’éternité ?

– Aucun des deux. Une année, c’est trop court et l’éternité c’est trop long.

– C’est tout l’intéret de la question.Le choix est difficile. Quel serait donc ton choix ?

– Vivre pour l’éternité. Je veux voir les étoiles mourir. »

« La Mer Infernale est à moi.

Je l’ai créée, et non l’inverse.

Ce n’est ni un parasite, ni une obligation, ni un destin.

C’est un monstre.

C’est le mien.

Et une hache de guerre l’attend. »

Eliza et ses monstres

6 réflexions au sujet de “[CHRONIQUE #16] Eliza et ses monstres, une petite pépite !”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s