Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #13] La Faucheuse, rendez vous avec la mort

 – La Faucheuse tome 1 :

Futur parfait –

 

la-faucheuse-tome-1-futur-parfait-878048Auteur : Neal Shusterman

Editeur : Collection R

Genre : Science Fiction / Dystopie

Date de Parution : 16 février 2017

Prix : 18,90€ (broché), 12,99€ (numérique)

Nombre de Pages : 504 pages

Résumé :

Les commandements du Faucheur

Tu tueras.

Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.

Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.

Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.


 – Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : Je l’ai commencé avec Amandine (@unlivrealamain) car le tome 2 sortant en mars, on voulait vraiment le lire avant. Et puis les avis sont pour la plupart du temps très positifs donc j’avais vraiment hâte de m’y plonger.

L’Objet Livre : La couverture est super sympa et le résumé très intrigant. On ne sait pas vraiment ou l’on va atterrir en fait. Mais ce que j’ai le plus aimé, c’est les passages de « journaux intimes » des différents grands faucheurs de l’histoire à la fin de chaque chapitre. Cela nous permet d’avoir différentes manières de penser par rapport au métier qu’ils exercent.

L’histoire et les personnages : Cette histoire a pour sujet principal un sujet un peu tabou dans notre société actuelle : la mort. Dans ce livre, les hommes l’ont éradiqués. On peut toujours mourir mais les sujets sont ressuscités dans les jours qui suivent. Du coup, comme l’homme n’a pas de prédateur, la population n’est plus régulée et ne fait que croitre. C’est pour cela que la profession de faucheurs existent. C’est eux qui se chargent de limiter la croissance de la population en se basant sur les causes de mort lors de l’ »Ère de la Mortalité ». Ils doivent « glaner » chaque jour et ne sont soumis à aucune loi. En effet, celui qui représente la loi dans ce « Nouveau Monde » est le Thunderhead qui est une entité avec une conscience, omniscient, sauf en ce qui concernent les faucheurs. Chaque personne peut lui parler si elle a besoin de conseils, d’une épaule sur laquelle se reposait. C’est une sorte de Dieu bienveillant.

Bande d’annonce du livre

On va suivre Citra et Rowan qui sont des apprentis faucheurs auprès de Maitre Faraday. J’ai particulièrement aimé le personnage de Citra : fille badass avec un caractère bien trempée, très juste et ingénieuse. Elle est très maligne et a toujours une solution à un problème. Quant à Rowan, c’est aussi un personnage très intéressant qui va être beaucoup tiraillé durant tout le récit et va souvent prendre des décisions difficiles. Maitre Faraday et Dame Curie sont aussi des personnages à suivre.

Il m’a fallu un peu de temps pour rentrer dans le récit comme toute dystopie. Je dirais qu’il faut souvent une centaine de pages pour que l’univers soit bien mis en place et que l’on rentre dans le vif du sujet. Mais une fois dedans, il est vraiment prenant. Je dirait qu’on souffre avec les personnages, qu’on les suit vraiment dans ce qu’ils ressentent.

la-faucheuse-tome-2-thunderhead-1010536La plume de l’auteur : C’est le premier livre que je lis de cet auteur et je peux dire que je suis très agréablement surprise ! J’aime beaucoup comment il aborde le sujet de la mort ou encore comment certaines personnes malveillantes peuvent profiter des failles du système à leur profit en jouant souvent sur les mots finalement.

Fin : On aurait presque pu en finir là je trouve, parce que pour moi, on a finalement éradiqué le problème mais certains complots vont surement voir le jour dans le prochain tome. Donc rendez vous le 15 mars prochain pour la suite 😉

NOTE : 4,5 / 5


 – Citations –

« Je comprends pourquoi il y a des faucheurs, combien c’est important et à quel point leur œuvre est nécessaire…mais je me demande souvent pourquoi il a fallu qu’on me choisisse moi. Et s’il existe effectivement un monde éternel après le nôtre, quel sort sera réservé à un preneur de vie ? »

« Le pouvoir est inexorablement infecté par la seule maladie qu’il nous reste encore. Un virus qu’on appelle la nature humaine. Je ne donne pas cher de l’avenir de notre espèce si jamais les faucheurs se mettent à aimer ce qu’ils font. »

« Le Thunderhead savait absolument tout. Où est quand construire une route; comment mettre fin au gaspillage de nourriture dans le commerce alimentaire et donc comment éliminer la famine; comment protéger l’environnement d’une population en constante croissance. Il créa des emplois, vêtit les pauvres et établit le Code mondial. Pour la première fois de l’histoire, la loi n’était pâle reflet de la justice. La loi était la justice. »

La Faucheuse

3 réflexions au sujet de “[CHRONIQUE #13] La Faucheuse, rendez vous avec la mort”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s