Chroniques, Lecture

[CHRONIQUE #6] Phobos, la saga qui a conquis mon cœur

 – La saga PHOBOS –

 

23213385_1571999512846398_410501169295092037_o

Auteur : Victor Dixen

Éditeur : Collection R

Genre : Young Adult / Science Fiction

Prix :

Résumé du tome 1 :

SIX PRÉTENDANTES.
SIX PRÉTENDANTS.
SIX MINUTES POUR SE RENCONTRER.
L’ÉTERNITÉ POUR S’AIMER.

ILS VEULENT MARQUER L’HISTOIRE AVEC UN GRAND H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial.
Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

ELLE VEUT TROUVER L’AMOUR AVEC UN GRAND A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

MÊME SI LE RÊVE VIRE AU CAUCHEMAR, IL EST TROP TARD POUR REGRETTER.

photoscouv


 – Mon Avis –

Pourquoi j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre : J’ai découvert cette saga grâce à Elsa Make Up, une youtubeuse beauté connue qui partageait ces dernières lectures il y a de ça un peu plus d’un an. Elle l’a tellement bien vendu que j’ai finis par craquer et acheter le premier tome. Et franchement, je ne le regrette absolument pas. J’ai enchainé le tome 1, 2 et Origines et ensuite la longue attente à commencer pour les suivants. J’ai acheté le tome 3 et 4 dès leur sortie et les ai dévoré de suite !

Ce qu’il faut savoir : Je vous redonne juste l’ordre de lecture de la saga pour ne pas être perdu :

  • Phobos 1 : Les Éphémères
  • Phobos 2 : Il est trop tard pour oublier
  • Phobos Origines
  • Phobos 3 : Il est trop tard pour renoncer
  • Phobos 4 : Horizons

L’Objet Livre : Les couvertures de cette saga sont tout simplement magnifiques ❤ ❤ ❤ On y voit notre cher Léonor avec sa crinière rousse. Au delà de ça, l’intérieur du livre est illustré lorsque Victor Dixen nous parle de choses techniques, comme comment se présente le vaisseau des pionniers par exemple. On arrive beaucoup mieux à s’imaginer les choses. C’est très bien pensé.

L’histoire et les personnages : L’histoire est dingue et les personnages sont super attachants. On apprend tous à les connaître au fur et à mesure des tomes, plus précisément dans le tome Origines pour les garçons mais on finit par connaitre leur histoire à tous. Ils sont tous différents avec des caractères variés, vous allez forcément vous identifier à l’un d’entre eux. On va davantage suivre Léonor qui va être le personnage phare de la saga. Son passé reste trouble mais ce qu’elle veut à travers le programme Génésis, c’est se faire connaître et, peut être, rencontrer l’amour avec un grand A.

L’histoire pourrait très bien se passer dans le monde d’aujourd’hui où l’image à travers les médias ou encore des réseaux sociaux prend de plus en plus d’ampleur. Que ce soit en bien mais aussi en mal d’ailleurs. Il y a un réel message tout au long du périple des pionniers.

Le coté plus « futuriste », c’est le départ de tous ces jeunes gens pour Mars afin d’y être la première colonie humaine. L’auteur a fait un réel effort de recherches d’informations par rapport au monde de l’espace. Chaque chose est vraiment expliqué, tout en restant simple, c’est très appréciable.

Et puis, le coté speed dating dans l’espace pour le coté romance, il fallait y penser !

C’est une histoire très originale, pleine de surprises et de rebondissements, de suspense, du jamais vu !

La plume de l’auteur : La plume de Victor Dixen relève du génie. Il sait nous surprendre, nous tenir en haleine tout au long de ces cinq tomes que l’on n’en voit pas le temps passer ! Chaque fin de tome, voir de chapitre, nous laisse sur notre fin, ce qui fait que l’on arrive pas à lâcher sa lecture. L’attente des tomes suivants a été une réelle torture. L’histoire est vraiment très très bien ficelée.

Fin : Ça a été dur de quitter cette univers, ces personnages… On a juste envie de rester encore un peu avec eux. Mais la fin reste pour moi parfaite même si j’y réfléchis encore beaucoup.

NOTE : 5 / 5

ÉNORME COUP DE CŒUR !!!

phobos2couv


 – Citations –

phobos-tome-1-les-phemeres-640387« Rêve comme si tu vivais pour toujours, Vis comme si tu allais mourir aujourd’hui. […] La vie est courte, Romps les règles, Pardonne rapidement, Embrasse lentement, Aime sincèrement. »

« Cueille le jour. »

« Aimer ça ne veut pas dire tout accepter de l’autre , sans question ni remise en cause… »

« Aimer , c’est se battre pour ce que l’on croit être le meilleur pour l’autre… Même si l’autre ne le sait pas. L’amour que je t’offre c’est une bataille, celui de… C’est une capitulation. »

phobos-tome-2-701013« On est en danger depuis le premier jour de notre vie, depuis notre premier souffle, notre premier cri. Tu sais pourquoi j’aime tant les roses? Pas parce que sont des fleurs romantiques ou parce qu’elles permettent de jouer les jolis cœur, comme tu me l’as reproché lors de notre première rencontre. Les roses n’ont rien de mièvre ou de gentil, elles sont juste vraies. Cruellement vraies. Si leurs pétales nous montrent que la vie est belle à couper le souffle, leurs épines nous rappellent qu’elle est dangereuse à en crever. »

« Léo est comme la jarosite. Peut-être que sur Terre, dans son ancienne vie, les gens ont été trop cons pour savoir que c’était une pierre précieuse. Mais précieuse, elle l’est plus que tout au monde. Alors prends-en soin, Marcus. Et rappelle-toi que je serai toujours là, derrière ton épaule, pour m’en assurer… »

phobos-tome-3-846037« L’histoire de Marcus est celle d’une conquête, la plus noble qu’un homme puisse faire en ce monde : la conquête de la liberté. »

« Le Yin est noir, le Yang est blanc, explique-t-il en détaillant le croquis. Le Yin et le yang sont aussi différents que la nuit et le jour, le vide et plein, le froid et le chaud…le mal et le bien. Pourtant, regardez : il y a un point blanc dans la partie noire, et un point noir dans la partie blanche. Parce que rien n’est jamais tout noir, ni tout blanc. Parce que personne n’est jamais entièrement mauvais, ni entièrement bon. »

« Ma peur s’évapore instantanément, balayée. Ses yeux cillent une dernière fois, constellés. Son sourire apaisé reste gravé sur son beau visage, pour l’éternité. »

phobos-tome-4-horizons-988223« Seuls les tendres sont vraiment forts »

« Internet devrait être un temple de l’intelligence, mais regarde ce que les gens en font trop souvent : un dépotoir de la bêtise. »

« Mais j’ai appris une chose que j’ignorais : parfois, de manière exceptionnelle et transitoire, face à certaines personnes et dans certaines situations, le mensonge est temporairement plus légitime, plus altruistes, plus humain – oui, plus juste que la vérité. »

« La danse est plus qu’un simple spectacle : c’est un langage qui exprime le fond de l’âme quand les mots nous font défaut. »

phobos3ban

Saga Phobos

Publicités

1 réflexion au sujet de “[CHRONIQUE #6] Phobos, la saga qui a conquis mon cœur”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s